Bon sang, j’arrive pas à me souvenir où j’ai garé mon vélo…

Posté à 20:20 dans Mobilité

Vélos: il manque 100 000 places de parc, surtout en Suisse romande

BERNE - Il manque plus de 100 000 places de parc sécurisées pour que le vélo devienne un moyen de transport à part entière en Suisse selon des experts. Actuellement, les Helvètes accomplissent 6 % de leurs trajets à bicyclette. La Suisse romande est à la traîne.
Cette proportion pourrait beaucoup augmenter si des parcs cyclistes de qualité étaient aménagés dans les centres névralgiques et les relais des transports publics, à proximité des écoles, des lieux de travail ou d’achat, a indiqué mardi à Berne Christoph Merkli, porte-parole de l’association faîtière Pro Velo qui regroupe 20 000 membres.
Le potentiel d’amélioration est encore plus marqué en Suisse romande, a assuré le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD), membre fondateur de Cyclic Lausanne qui a recruté 700 membres en quatre ans. Il n’est que de voir le chaos qui règne autour des gares de Lausanne ou de Genève.
A cause du manque d’infrastructure, la petite reine est perçue comme une nuisance dans le mobilier urbain. Pour assurer son développement comme moyen de transport de masse, particulièrement performant en combinaison avec les transports publics, il faut empoigner les problèmes de stationnement, a déclaré M. Nordmann.
La Confédération voit dans le trafic lent le troisième pilier du transport des personnes, a expliqué pour sa part Rudolf Dieterlé, directeur de l’Office fédéral des routes (OFROU). L’Etat fédéral veut inciter les collectivités locales à tenir compte du vélo dans leur planification et leurs concepts d’aménagement.
© ATS

Source: EDICOM

Autres articles

Publier un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni transmis. Champs obligatoires *

*
*