Vous aimiez ce blog? Son successeur, le blog du Cyclocampeur, devrait vous plaire aussi.

Coursiers à vélo en fête à Lausanne

Posté dans la catégorie Coursiers

Suicmc07 Habi

Il y a des évènements, comme ça, qu’il ne faut pas rater parce qu’ils réunissent tous les ingrédients d’une belle fête, d’un moment à part. Les championnats suisses de coursiers à vélo 07 qui ont eu lieu le week-end dernier à Renens (près de Lausanne) ont été de ceux-là, avec une météo de rêve, plus de 2000 personnes présentes le samedi et (je crois?) près de 200 participants venus de toute la suisse mais aussi d’Irlande, d’Allemagne, des Pays-Bas, de France, etc…

Un DVD sera prochainement édité afin de vous permettre de revenir sur ces instants magiques et une première série de photos de Florian Cella (dont l’image ci-dessus est tirée) est d’ores et déjà disponible sur Flickr. D’autres suivront certainement. A suivre sur le site officiel de ces championnats où vous trouverez aussi le classement et les résultats de chacune des courses qui ont eu lieu ce week-end.

Mais en fait, un coursier à vélo, ça sert à quoi?

On connait le rôle de “facteurs urbains ultra-rapides et écologiques” qui est le leur, certains étoffent leur palette de services en offrant d’arroser vos fleurs ou nourrir vos chats pendant vos vacances mais savez-vous qu’ils jouent encore un autre rôle dans la ville, comme le mentionne ce billet publié sur 32spokes?

Grosso modo, cet article suggère le fait qu’une agglomération ne devient vraiment cosmopolite qu’au moment où elle est parcourue par des coursiers à vélo, sans quoi elle ne reste qu’une petite métropole de seconde zone. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais c’est vrai qu’à partir du moment où je m’aperçois qu’il y a des coursiers dans une ville que je visite, c’est comme si cette dernière prenait tout à coup un autre rythme, une autre dimension. Comme si le mouvement des globules dans un système sanguin se mettait à s’accélérer et à circuler plus activement, provoquant une augmentation du pouls de la ville en question. Et ce pouls est reconnaissable entre mille, c’est celui d’une ville active et dynamique.

Et puisqu’il est question de pouls, le billet de 32spokes évoque encore un autre aspect qui relève lui de l’émerveillement visuel, puisqu’avec le passage d’un coursier (ou d’une coursière) c’est une paire de fesses et de jambes modelée par des heures de sport qui passent et qu’en général elles valent le coup d’oeil ;-)

Autres articles

2 commentaires

  1. Michel
    Posté le 27 septembre 2007 à 12:18 | Permalien

    Cool que ça t’ait plu en tous cas, pour nous, c’était chouette de te voir!?! Bonne et à tantôt

  2. Pierrequiroule
    Posté le 28 septembre 2007 à 12:15 | Permalien

    Ouais, c’était sympa de se rencontrer enfin! J’espère qu’il faudra pas atteindre une prochaine édition en terre romande pour se revoir…

Publier un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni transmis. Champs obligatoires *

*
*