Freeride aux Rochers de Naye

Posté à 11:42 dans Mountainbike

Ride aux Rochers de Naye

Si vous aimez le Jazz, vous avez certainement déjà entendu parler de la région de Montreux (Suisse) dont le festival est reconnu dans le monde entier. Celui-ci va d’ailleurs ouvrir ses portes dans quelques jours avec comme à l’accoutumée une programmation hors-normes.

Si par contre vous aimez les grands espaces, les pentes escarpées et les sentiers sans fin, il y a, quelques 1500 mètres au dessus des notes du festival, une région magnifique que les Marginaux m’ont fait découvrir cette semaine grâce à une de ces virées Freeride dont ils ont le secret.

Vous allez aimer les Rochers de Naye
qui culminent à plus de 2000 m, atteignables en quelques 45 minutes avec un petit train à crémaillère que l’on prend au départ de Montreux ou de Glion, très pratique pour monter les vélos à gros crampons jusqu’à la station terminale.

Un coin magnifique que je vous recommande, avec une vue impressionnante sur le Lac Léman, à découvrir à pied ou, comme nous, avec un vélo (tout en faisant attention de respecter les lieux et les marcheurs, évidemment).

Une belle journée de gros vélo, comme je n’en avais plus fait depuis longtemps, avec peu de sueur dans les montées mais de belles sensations dans les single et un immense plaisir de rouler sous le soleil entre potes dans un cadre aussi beau.

Vous trouverez ici trois parcours pour la région des Rochers de Naye, à charger dans votre GPS ou à voir sur Google Earth ainsi que quelques photos de la journée.

PS: Si vous connaissez le coin, vous serez certainement surpris par la photo qui a subi un petit coup de miroir parce que je la préférais comme ça. Mais le plus important c’est que si vous allez là-bas, je l’ai dit et je le répète, soyez respectueux du cadre et des promeneurs, sous peine de s’en faire bannir, ce qui serait dommage…

Autres articles

2 commentaires

  1. Marginal
    Posté le 27 juin 2008 à 15:12 | Permalien

    On retourne quand … mais avec des pneux plus costauds ?? . Les miens ont souffert. C’est comme ça avec un simple pli. J’ai encore la tête là-bas en haut !

  2. Posté le 27 juin 2008 à 17:33 | Permalien

    Mes enduros Spe’ sont vraiment trop légers pour ces chemins pleins de pierres, surtout les flancs qui sont étonnamment fragiles!
    La prochaine fois il me faudra un stock de paquets de chips!!!

Publier un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni transmis. Champs obligatoires *

*
*