J'étais hier soir à Fri-Son (Fribourg) pour un concert de Yo La Tengo. Ce groupe, originaire du New Jersey, est une sorte d'OVNI musical qui depuis près de 20 ans évolue discrètement mais plus que sûrement dans la scène indie. Ils n'hésitent pas pour étoffer leur répertoire à s'approprier différents genres musicaux allant de la pop magnifique au rock le plus noisy, en passant par des plages atmosphériques et expérimentales et du shoegazing le plus pur, et même du punck-rock ou de la country... Sur scène on retrouve cette variété de styles pour des concerts faits d'atmosphères différentes où les plages douces et calmes sont suivies de purs moments noisy ou de morceaux accoustiques plus entraînants. Et hier soir Yo La Tengo nous a livré son cocktail de main de maître, revenant même par 3 fois pour de somptueux rappels.

Ca n'a rien à voir avec le vélo mais c'était suffisament génial pour que j'en parle ici.