12 Septembre 2007

Pierrequiroule attrape une mousse

London made for cycling

Si je vous parle d'une ville où il pleut (très) souvent, à très forte densité de circulation et donc de pollution, choisiriez-vous de vous y déplacer à vélo? Pas sûr. C'est pourtant le choix que font de plus en plus de Londoniens. A croire qu'une forte taxe pour circuler en voiture dans le centre-ville et quelques attentats dans le métro ont un certain impact qui favorise l'usage du vélo.

Ajoutons à cela une certaine conscience écologique et c'est non seulement les habitants de Londres qui se déplacent à vélo pour aller travailler mais l'Angleterre toute entière qui redécouvre le plaisir des voyages à vélo dont le nombre a fait un bond de 30% entre 2005 et 2006. Et les chiffres pour 2007 s'annoncent encore plus élevés. Bien vu!

Quand donc se mettront-ils à organiser des courses de vélo avec passages dans des pubs? Peut-être dans pas longtemps. En tous cas les américains eux s'y sont déjà mis avec le Tour de Brew dont le parcours de sa dernière édition comportait un passage obligé entre les tables et le bar d'un pub-brasserie. Pas sûr que les serveurs apprécient mais par contre je trouve cette façon d'allier sport et certains plaisirs de l'après-sport très originale. Allez hop! j'attrape une petite mousse en passant que je descend vite fait! Ah bin mince! maintenant j'ai les jambes qui flanchent!

Tiens au fait, vous, vous les préférez blondes ou brunes? L'auteur de ce blog a choisi, lui, d'utiliser le charme pour, dit-il, promouvoir l'utilisation du vélo en démontrant que n'importe qui peut se déplacer à vélo et que ni le climat ni la hauteur des talons ne sont des entraves à sa pratique. Finalement c'est pas très important que vous préfériez les blondes ou les brunes, du moment que ça vous incite à faire du vélo. Pas sûr que ça marche mais je suis certain que c'est très apprécié des lecteurs.

Ces mêmes lecteurs qui apprécieront certainement aussi le choix fait par Knog pour promouvoir ses accessoires. Imagerie sexy on-est-beaux-on-aime-le-velo pour vendre des lampes et des sacs, dites-moi si ça vous plaît, j'apprécie personnellement la musique en fond et les petites loupiottes en forme de grenouille.

Et pour sortir complètement du sujet, une maman responsable et concernée a décidé de partir en guerre contre ceux, trop nombreux, qui continuent à s'en foutre. Voilà ce qu'elle dit:

On vit dans le même monde, dans la même ville, dans les mêmes rues et sur le même bitume.
Il y en a qui vivent dans le respect de chacun, d’autres qui font des concessions.
Y en a qui s’en foutent.
Moi, comme beaucoup, je suis piéton, je suis vélo, je suis parisienne, j’ai des poumons - et mes enfants aussi, mais en plus petits - et ça me gonfle. J’ai envie de dire tout ce qui m’empêche de vivre la ville comme j’en ai envie et surtout, comme j’en ai le droit. De leur dire que, en fait, ben non, ils sont pas tout seuls.


Son action? Des autocollants à imprimer et à coller partout mais surtout sur les carrosseries des bagnoles de ceux qui continuent à s'en foutre et qui se moquent des conséquences de leur attitude.

Bonne fin de semaine. Je passe le week-end à vélo dans les rues d'Amsterdam, je vous en ramènerai quelques photos.

6 Septembre 2007

Alors, crâne d'oeuf, t'as mal à la tête?

Campagne port du casque Scholtz and Friends

L'agence Berlinoise Scholtz and Friends avait pondu l'année passée cette affiche accompagnée du texte Soyez prudents quand vous transportez des choses fragiles, histoire d'inciter les cycliste Allemands à porter leur casque. C'est très parlant et ça m'a rappelé que j'ai repéré de petites fissures sur mon propre casque qui vont m'obliger à le changer.

Cette image - que j'ai trouvée en parcourant le blog Safety is Sexy - m'a aussi fait réfléchir sur mon attitude vis-à-vis du casque que je porte automatiquement quand je suis à VTT mais que j'ai de la peine à utiliser en ville et surtout lorsque je voyage.

En mountainbike, le port du casque ça ne se discute pas. J'ai de nombreux exemples de cas où de sérieuses blessures à la tête (m')ont été évitées grâce au casque. En BMX non plus, c'est juste dommage qu'ici les règles soient dictées par la prédominance de l'effet de mode. En route ça ne m'a jamais gêné, mais ce n'est de loin pas le cas de tout le monde et c'est bien dommage!

Par contre, pour ce qui est du cyclotourisme, j'ai de la peine quand je voyage à mettre un casque parce que je trouve pénible d'en porter un toute la journée - surtout quand il fait chaud - et parce j'ai envie de me sentir complètement libre, ce qui n'est plus vraiment le cas quand j'ai la tête prise dans une carapace.

Mais là où j'ai envie de changer mes habitudes, c'est lorsque je me déplace en ville. Il est clair qu'un casque ne me protègera pas si une voiture me roule dessus (quoique...) ou me fonce dedans. Mais il le fera en cas de chute contre un trottoir ou un mur.

Et les gens très sérieux qui tirent comme conclusion de ce genre d'étude qu'il serait plus dangereux de porter un casque que de ne pas en avoir (puisque cela aurait tendance à donner le sentiment aux automobilistes que le cycliste est moins vulnérable, ce qui de ce fait les inciterait à passer plus près de lui augmentant ainsi le risque d'accrochage) me font bien marrer et sont des idiots.

En l'occurrence ce n'est pas le port du casque qui est dangereux, c'est l'attitude des automobilistes envers les cycliste. Alors raison de plus pour se protéger.

Tu veux de l'aspirine?

6 Août 2007

On finira tous à vélo...

...et ce sera bien fait pour nos gueules!

C’est sûr que les temps vont changer - Même la mode va s’adapter - Toutes les femmes auront des mollets - Comme Eddy Merckx, Louison Bobet - En attendant mes analyses, - Valent celles de Marco Pantani



Retrouvez le Comte de Fourques sur MySpace pour les paroles de cette chanson ou sur son site officiel pour découvrir qui il est - ce que je vais faire de ce pas, parce qu'avant d'être tombé sur cette vidéo je n'avais jamais entendu parler de lui, honte à moi.

2 Août 2007

Donnez-leur de la dope à ces Pantins du Tour

Pantins à vélo

(Billet mis à jour le 6 août 2007)

Le Tour vient de s'achever, dans la douleur et la suspicion, une fois de plus. Ce qui m'amène à me demander si finalement on est pas tous en train de se tromper... Si on ne devrait pas arrêter de s'offusquer de ces cas de dopage et accepter que ce soit un mal nécessaire.

Parce que si les cyclistes (et tous les autres sportifs) se dopent, c'est pour nous. Bin oui, c'est pour notre plaisir qu'ils font ça, sûrement pas pour le leur (mise à jour du 06.08.07, merci fludux pour ce lien). C'est pour que le spectacle soit beau. C'est pour que nous soyons épatés. C'est pour que nous les idolâtrions, comme des êtres auxquels nous ne pourrons jamais ressembler, dont nous ne pourrons jamais atteindre la force, la puissance et les prouesses sportives.

Alors laissons-les se doper, pour notre plus grand bonheur.

De toute manière, vous croyez vous qu'un cyclisme propre puisse exister, alors qu'on leur en demande toujours plus et qu'il y a tellement d'intérêts en jeu?

Moi pas. Et c'est pour ça que cet été j'ai préféré suivre l'Autre Tour.

Allez, je vous offre ici une copie d'un texte écrit comme une lettre à son fils par Luc Vaillant, Journaliste à Libération, parce qu'il va dans le sens de ce que je ressent pour le cyclisme (comme pour n'importe quel sport de haut niveau d'ailleurs) et qu'il l'écrit bien mieux que je ne saurai jamais le faire.

Lire la suite

19 Juillet 2007

Bicycle Film Festival à Paris

Je vous rappelle que Paris accueille du 26 au 29 juillet prochain le Bicycle Film Festival avec au programme exposition JoyRide chez Colette, projection de courts-métrages, AlleyCat, concerts et Street Party. Plus d'infos par ici sur le site du BFF sur lequel il est possible de voir les teasers de la plupart des films présentés.
Pour se mettre dans l'ambiance, je vous propose le film suivant avec quelques images de la Bike Party de la version New Yorkaise de ce BFF.



Hors sujet
Christian, je n'ai pas manqué ton billet sur les 7 vérités. C'est promis, je m'y colle un de ces jour... dès que je m'en sens l'humeur.
Je n'ai pas fait le tour, mais les 6 autres ont-ils répondu?


Décidément, j'y arrive pas... Je crois qu'il faudra que vous soyez très patients pour lire un jour ces vérités...

17 Avril 2007

Encore plus d'info vélo grâce à Globovelo

Globovelo est prêt à vous accueillir. Il vous ouvre même les bras. Et moi j'aurai enfin des soirées plus tranquilles et de nouveau plus de temps à consacrer à Pierrequiroule et à d'autres projets. Je vous avais annoncé des surprises, Globovelo en est une, pour les autres il faudra attendre encore deux ou trois semaines, jusqu'à ce que mes sérigraphes aient terminé leur boulot.

La fin (provisoire) de Velolove

Ce qui m'a toujours énervé dans le projet Velolove, c'est que d'une part je n'avais aucun moyen de savoir ce que vous en pensiez et d'autre part je n'avais pas la possibilité d'y publier des articles, autres que ceux provenant des véloblogs affiliés.

Presque quotidiennement apparaissent sur le web des infos vélo, en plus de celles qui sont publiées sur les véloblogs, que j'ai envie de partager avec vous. Il y a les infos qui proviennent des journaux en ligne, celles de sites spécialisés, celles des agences de presse, des blogs pas spécifiquement vélo, etc, etc... Et le temps me manque pour m'atteler plus souvent à la rédaction de billets sur Pierrequiroule.

Mais comme j'apprécie beaucoup de partager et diffuser des infos sur le vélo, je me suis mis au boulot avec en tête l'idée de pondre une version 2 de Velolove sur laquelle il serait possible de publier des articles et recevoir vos appréciations, tout en gardant l'aggrégation des véloblogs comme on la trouve sur Velolove.

Vive Globovelo!

En cours de réalisation je me suis aperçu que je devrais changer d'appellation (principalement parce que j'aimerais utiliser le nom Velolove pour un autre projet). C'est là que j'ai choisi le nom de Globovelo, qui convient beaucoup mieux et qui en plus est amusant.

Globovelo permet à chacun de s'inscrire et de créer un compte utilisateur afin de publier des articles, laisser des commentaires, proposer des liens, annoncer des événements pour l'agenda (en ligne prochainement), profiter des plus du menu utilisateur, etc, etc...

Dans l'immédiat, Velolove restera en ligne encore quelques temps, mais attendez-vous à ce que je le désactive d'ici peu. Ca vous laisse un peu de temps pour faire la transition...

Pour voir Globovelo, c'est par ici que ça se passe.

Bonne visite, amusez-vous, testez, cliquez partout, inscrivez-vous et surtout laissez des commentaires. Je veux savoir ce que vous en pensez.

19 Mars 2007

Apprendre l'anglais en bricolant son vélo

Dangereuse chambre a air

Si vous êtes soit, peu doué pour le bricolage (et particulièrement en ce qui concerne l'entretien de votre vélo), soit, pas très à l'aise en anglais, je vous propose de faire d'une pierre deux coups et d'améliorer à la fois vos connaissances en mécanique et en anglais grâce à VideoJug et ses excellentes vidéos d'apprentissage.

Il faut l'admettre les leçons présentées reprennent des notions d'entretien de base. Mais l'intérêt de ces vidéos, outre le fait que les moins doués d'entre vous y apprendront comment, par exemple, changer des patins de frein, c'est qu'elles sont présentées dans un anglais simple, bien prononcé et structuré. Si vous avez quelques notions d'anglais vous ne devriez pas avoir de problèmes pour les comprendre. D'autant plus que les images sont là pour vous aider.

Apprendre à démonter un pneu, changer un câble de frein, faire de l'entretien de base et même à choisir un vélo tout en améliorant ses connaissances linguistiques devient enfin facile grâce à ce site. Dorénavent vous n'aurez plus d'excuse si vous ne savez pas comment changer une chaine ou régler votre VTT, le tout avec flegme.

Et si vraiment le fait que ces vidéos soient en anglais vous rebute, il vous reste le site de Gerry, qui s'est donné la peine de traduire en français ses articles sur la réparation du vélo. Attention toutefois, certaines de ses méthodes risquent de ne pas être appréciées par vos roues en carbone.

19 Février 2007

Une bascule pour le bike avec Google SketchUp

Bascule en 3D avec Google Sketchup

Si vous avez déjà eu la chance de rouler dans un Bike Park digne de ce nom, vous en aurez certainement déjà vu une. Elément incontournable de tout bon North Shore, la bascule est un module amusant mais pas forcément très facile à rider. L'effet de balançoire, s'il est très accentué, peut être déstabilisant quand on n'y est pas habitué.

Alors pour s'y faire, rien de tel que l'entraînement! Pour ça il y a deux solutions, filer au BikePark le plus proche et passer cette bascule aussi souvent que possible jusqu'à ce que vous la sentiez bien et qu'elle ne vous impressionne plus ou fabriquer votre propre bascule que vous poserez dans votre jardin ou dans la forêt la plus proche. A la longue, en y ajoutant quelques passerelles, gaps et bosses, vous allez vous retrouver avec votre propre BikePark, et ça, tout près de chez vous!

Comme tout le monde le sait, un projet a plus de chance d'être mené à bien s'il est bien planifié. Dans le cas de notre bascule, il est préférable de bien savoir ce qu'on veut réaliser avant de se lancer tête baissée dans la construction. Ne serait-ce que pour commander les fournitures qui seront nécessaires. Et se faire une idée des proportions. Ce n'est pas forcément aisé pour tout le monde de visualiser quelque chose qui n'existe pas encore.

Pour ça, Google met à disposition un outil fantastique qui permet de modéliser facilement des modèles en 3D. Google SketchUp est un programme gratuit qui permet en quelques manipulations simples de mettre en forme un élément en 3D tel qu'une maison, un pont ou par exemple une bascule pour le North Shore. Le modèle ci-dessus a été réalisé avec ce logiciel et ci-dessous vous pouvez voir la bascule terminée et prête à fonctionner.

Bascule pour le Bike

Les points auquels vous devez faire attention lors de la construction de votre bascule sont les suivants:
  • Assurez-vous d'avoir une bonne assise au sol. Pour cela construisez une base suffisamment large ou plantez carrément des montants dans la terre.
  • Choisissez une barre pour le point de pivot qui soit solide. C'est un élément clé de votre bascule et sa rupture vous laisserait de mauvais souvenirs.
  • Positionnez cette barre légèrement décalée par rapport au centre de votre bascule. Ainsi elle reviendra toute seule dans sa position initiale.
  • Placez la bascule à bonne distance d'éléments dangereux tels que barrières, bancs, arbres ou rochers. Surtout si vous êtes débutant. Ca vous évitera de tomber dessus en cas de déséquilibre.
  • Mais surtout, construisez solide. Les contraintes que vous lui ferez subir avec votre vélo sont violentes et votre structure va devoir les encaisser.
Si après avoir construit votre bascule vous êtes encore motivé et que l'envie de fabriquer d'autres modules vous titille, ce site recense un certain nombre de modèles en 3D pour vous donner des idées et sur la page de ce forum vous trouverez d'autres liens et des photos de bascules et de passerelles réalisées dans des BikeParks de Suisse, de France et de Belgique.

Maintenant amusez-vous bien. Mais n'oubliez pas que le Mountainbike ça peut être dangereux, alors protégez-vous. Et puis, entre nous, évitez de faire vos premiers essais sous la pluie...

Pour télécharger Google Sketchup, c'est par ici et pour en savoir un peu plus sur le North Shore (en anglais), c'est par là.

14 Février 2007

La Saint-Valentin? Mais c'est trop tôt!

Un collier de Christiane Diehl

C'est déjà la Saint-Valentin et ma déclaration d'amour qui n'est pas encore prête! Mais attention, pas celle de ma chérie, non, l'autre.

En fait, je suis en train de vous préparer une surprise et je la veux réussie, je veux qu'elle vous plaise, j'y travaille dur mais cela prends du temps et de l'énergie. C'est pourquoi j'ai de la peine à poster plus souvent en ce moment. Je vous demande un peu de patience et d'indulgence. Je vous promets, vous en serez récompensés.

En attendant, je vous présente le collier ci-dessus réalisé avec de la chambre à air recyclée, une création de Christiane Diehl au sujet de laquelle je n'ai pas réussi à trouver d'autres informations que ces quelques photos de son travail. Si l'un ou l'une d'entre vous peut m'en dire plus à son sujet je serais très heureux de compléter ce billet avec ce que vous aurez trouvé.

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne Saint-Valentin.

27 Janvier 2007

Qu'est-ce que la vélocipédique élégance?

Elégante à vélo par Mafaldablue sur Fickr

J'aime beaucoup cette appellation un peu désuette. La vélocipédique élégance... Ca me fait penser à ces vieilles cartes postales du début du siècle passé montrant des dames chevauchant des bicyclettes avec de belles robes, accompagnées de leurs galants.

Vous qui aimez les (beaux) vélos, je vous conseille de faire un petit tour sur le site de Pierre-Luc Vacher qui s'est penché sur le thème de l'élégance à vélo et qui nous fait partager le résultat de ses recherches sous la forme d'un traité sur la vélocipédique élégance. Il y traite de l'évolution du vélo depuis les premières bicyclettes jusqu'à nos jours, s'interroge sur le futur et l'influence du design et surtout, il s'intéresse à l'importance de la forme du cadre et du choix des accessoires sur l'esthétisme d'un vélo.

Vous y apprendrez en outre qu'il suffit parfois de soigner quelques détails comme la hauteur de la selle et la position du guidon, par exemple, pour améliorer l'élégance d'un vélo mais surtout que l'élégance à vélo ne dépend pas seulement de la machine mais aussi de son utilisateur. Vêtements, posture, attitude et position ont tous une influence. Sans oublier, bien sûr, l'élégance morale. Car à quoi cela sert-il d'être élégant si l'on se comporte comme un muffle envers les autres?

Et vous? Pensez-vous aussi que l'élégance devrait être un critère important pour les cyclistes? Attachez-vous de l'importance aux vêtements que vous portez et à votre look quand vous roulez? Passez-vous du temps à régler votre vélo de façon à ce qu'il ait plus de "gueule"? Ou pensez-vous au contraire que ce sont des considérations complètement inutiles? J'aimerais beaucoup avoir vos avis dans les commentaires.

Allez, avant de terminer, je vais vous faire part de mes propres habitudes. Personnellement j'aime beaucoup régler mes vélos pour que je me sente bien dessus, bien sûr, mais AUSSI pour améliorer leur esthétique. Et le critère esthétique est très important pour moi quand j'achète un vélo. L'offre du marché est suffisament vaste pour y trouver des vélos qui soient à la fois beaux et adaptés à mes besoins.

Tout en sachant que la beauté reste une valeur très subjective...

Alors, et vous, qu'en pensez-vous?

15 Janvier 2007

Les événements VTT de l'été aux 2 Alpes

Salon du VTT aux 2 Alpes

Cette année encore, la station des 2 Alpes accueillera 3 événements incontournables de l'été pour les passionnés de VTT.

Du 21 au 24 juin 2007 aura lieu la quatrième édition du Salon Mondial du VTT Free Raid Classic VTT Mag avec, au programme, un salon VTT outdoor pour découvrir les nouveautés 2008, des démos de dirt, de trial, de water-jump et de 4X, des tests de matériel et surtout la fameuse Free Raid, une rando-raid au parcours majoritairement descendant avec départ sur le glacier à 3200m mètres, paysages grandioses, déjeuner champêtre et ravitaillements le long du parcours. Les inscriptions seront ouvertes dès le 09 mars 2007.

Du 20 au 22 juillet 2007 se tiendra la huitième édition de la Mountain of Hell, trois jours de Freeride avec 2 courses et 2 parcours incroyables, soit plus de 4000 mètres de dénivelé, 25 kilomètres de marathon VTT sur un parcours non tracé avec de la neige, du rocher, du single track, des marches et de la descente pure.

Et du 18 au 19 août 2007 vous pourrez participer à la première édition de la Glacier Classic Enduro Series.

Plus d'infos sur le site des 2 Alpes.

31 Décembre 2006

Mise en commun des véloblogs sur Velolove

Je suis heureux de vous annoncer aujourd'hui la mise en ligne officielle de velolove.net, un site qui regroupe les infos vélo de la blogosphère. Mais avant de vous en dire plus, j'aimerais revenir sur l'année qui va se terminer sous peu.

2006, une année riche pour pierrequiroule

Dans quelques heures, avec le passage à 2007, viendra le temps des bilans de l'année écoulée. Pour pierrequiroule, 2006 a été une année intéressante sur plusieurs plans. Après avoir délaissé la publication pendant l'hivers 2005-2006, au printemps je me suis remis à écrire et ainsi à faire revivre ce blog pour partager avec vous ma passion du vélo. L'influence sur la féquentation du site a été immédiate, particulièrement au mois de mai où le nombre de visites a triplé après que j'aie publié les photos de ma chute qui m'avait valu 33 points de suture dans la jambe (bande de sadiques!).

En juin, j'ai profité de ce blog pour publier une annonce afin de trouver un ou une partenaire pour aller voyager en Thaïlande, à vélo évidemment! Grâce à ça j'ai rencotré Anita avec qui nous avons fait un splendide voyage d'un mois dans le nord de la Thaïlande et au Laos, pour ensuite passer l'automne à découvrir à VTT les Préalpes Fribourgeoises, une région de la Suisse que je connaissais mal.

En novembre, pierrequiroule a bénéficié d'une mise à jour avec un nouvel habillage graphique, une structre repensée, une actualisation de son moteur et un référencement plus méthodique. Ceci m'a permis d'avoir un outil que j'ai plus de plaisir à utiliser et une augmentation du traffic de près de 30%. L'hiver est maintenant là mais l'activité de pierrequiroule n'a pas baissé, sauf peut-être pendant les fêtes de Noël que j'ai mises à profit pour enfin réaliser un projet qui me tenait à coeur depuis longtemps. Ce projet je suis heureux de vous le présenter aujourd'hui.

Velolove, tous passionnés de vélo

Bloguer dans son coin sur un sujet qu'on aime c'est bien, mais partager ses publications c'est mieux. C'est ce que je me suis dit quand je me suis mis à lire d'autres véloblogs. J'ai rapidement eu envie de mettre en commun le travail de chacun sur une plateforme dédiée au vélo, uniquement au vélo, dont le contenu proviendrait de chacun de nos blogs, afin de créer un réseau de véloblogeurs et d'augmenter la visibilité de notre travail.

Après quelques soirées de boulot je peux maintenant vous annoncer la mise en ligne officielle de velolove.net, le portail qui regroupe les infos vélos de la blogosphère. Ce site va encore se développer et j'attends de vous que vous me communiquiez l'adresse de votre véloblog ou des blogs francophones que vous connaissez, pour que je puisse les ajouter à la liste des sites affiliés. Ces blogs doivent impérativement posséder un flux RSS pour que leur contenu puisse être repris sur velolove.

Pour les blogueurs, je pense que velolove leur apportera encore plus de visibilité sur le web et leur permettra de fonctionner en réseau. Pour les lecteurs, cela vous permet en un coup d'oeil de savoir qui a publié quelque chose de nouveau sur son blog et d'accéder directement à une info qui vous intéresse. En outre, si vous utilisez un lecteur de flux, Velolove vous permets de vous abonner au choix à un flux au standard RSS ou ATOM.

2007, une année sur deux roues

Le passage à l'an nouveau se fera sous peu. Je vous souhaite d'ores et déjà de bonnes fêtes et une bonne année 2007, riche en sorties à vélo, en voyages et en découvertes.

Bonne année à tous et bonne route!!!

17 Décembre 2006

Vélos contre 4x4, un combat à armes inégales

Vélo contre un 4x4

Je dois l'avouer, la photo n'est pas de moi. Même le vélo n'est pas le mien. Mais l'intention, elle, pourrait bien l'être. Ou du moins l'envie d'éradiquer de nos villes tous les 4x4 qui y circulent. Ceci sous prétexte, selon leurs utilisateurs (en général une mère de famille de 37 à 46 ans dont le mari gagne suffisament pour lui permettre de se pavaner dans un char d'assault), qu'ils sont plus sûrs. Plus sûr pour qui? Pas pour les cyclistes, c'est certain et pas non plus pour ceux qui les conduisent, selon des études récentes réalisées aux Etats-Unis.

Vous manquez d'arguments pour dissuader un membre de votre famille ou un ami qui envisage de s'acheter un de ces monstres urbains? Alors je vous invite à lire cet article sur les dangers que représentent les 4x4 pour leurs utilisateurs et celui-ci, très complet, qui traite lui aussi de l'aspect sécuritaire, de leur consommation en essence et du danger qu'ils représentent pour piétons et cyclistes.

Et puis en ce qui concerne l'aspect sécuritaire du 4x4, je dois avouer que j'ai beaucoup de peine à avaler l'immense égoïsme de ceux qui utilisent cet argument pour justifier leur choix, comme j'ai beaucoup de peine à accepter qu'ils se moquent complètement du fait que leurs véhicules consomment et polluent plus que les autres. Alors qu'il ne sert tellement souvent qu'à faire les courses ou emmener les enfants jusqu'à l'école...

Mais heureusement pour eux, en toute sécurité!

15 Décembre 2006

La place d'une voiture pour six vélos



J'aime beaucoup l'idée de ce parc à vélos où l'espace habituellement réservé à l'automobile change d'affectation tout en gardant son identité. Ici l'automobile se fait discrète, silencieuse, utile et généreuse. Elle devient partenaire de la mobilité douce et de la réappropriation de l'espace urbain par le vélo. Réalisation utopiste qui me fait rêver à un monde où la voiture perdrait enfin de sa supprématie et laisserait place à plus de poésie dans la jungle urbaine.

Une création d'Adrien Rovero alors étudiant à l'ECAL, dans le cadre du projet IN-OUT. Mise en situation par ici.

10 Décembre 2006

La belle blanche est enfin arrivée!

Balade dans le blizzard à la Corbetta

Dans la région où j'habite il est rare qu'on ait la possibilité de sortir le vélo jusqu'au mois de décembre à cause de la neige qui se pose souvent en couches épaisses sur le paysage, parfois dès les premières semaines de novembre. Mais l'automne particulièrement clément dont on vient de bénéficier a retardé son arrivée et ça nous a permis de rouler plus tard qu'habituellement dans la saison, ce qu'on a tous beaucoup apprécié.

Malgré tout, ces dernières semaines j'attendais avec impatience que le passage à l'hiver se fasse réellement et j'avais envie de voir tomber de beaux flocons blancs et de ressortir skis de randonnée et raquettes. Ce moment est enfin arrivé et ce week-end nous avons eu droit à d'abondantes chutes de neige depuis vendredi soir et pendant toute la journée de samedi.

Il est tombé ces deux jours beaucoup de neige et nous en avons bien profité en passant le week-end dehors. Samedi pour une longue balade sous les flocons dans près de 40 centimètres de neige et dimanche en raquettes avec un magnifique soleil et des conditions de neige tellement bonnes qu'on a déjà pu observer de nombreuses traces de skis sur les flancs des montagnes environnantes.

Si le temps ne se radouci pas dans les semaines à venir, on va pouvoir mettre un terme définitif à la saison de vélo et entamer celle des sports d'hiver. Je croise les doigts, parce que j'adore la neige autant que le vélo et je ne suis pas mécontent de faire une pause hivernale!

Je resterai toutefois actif sur ce blog avec des billets sur le vélo même s'il n'est pas impossible que je parle de temps à autre de randonnée à ski ou d'excursions en raquettes. Que vous aimiez la neige ou que vous préfériez le vélo, il y aura des choses à découvrir ici cet hiver, c'est promis.

S'abonner


Newsletter

 

Pour recevoir les nouveautés par e-mail
-->

Albums

IMG_3471.JPG

Voyages à vélo 07

Voyages à vélo 06

Tous les albums