31 Juillet 2007

23 litres de Mercuro-Chrome sur le dos

Mon sac Chrome Bag

Depuis combien de temps est-ce que je rêvais d'avoir un bon sac qui tienne bien en place sur le dos quand je roule, qui soit super solide et qui ait plein de place? Ca doit faire des années... Des années que je me promène avec des sacs à dos, des années que je suis embêté pour prendre mon appareil de photo ou mon porte-monnaie et surtout des années que je rêve d'un bon sac de coursier, pas un Freitag, non, un VRAI sac pour faire du vélo.

Et bien c'est fini, plus besoin de rêver, depuis ce week-end j'ai enfin le sac de mes rêves et pas n'importe lequel s'il-vous-plaît, un sac Chrome de toute beauté, couleur Mercurochrome justement, choisi pour que je soit visible dans le trafic (bon, je sais, le trafic de La Chaux-de-Fonds c'est pas New-York, mais quand même...) et parce qu'ils sont étanches et ultra-solides.

C'est le bonheur et je le dois à un soleil qui vit (presque) au bord du Léman et que, tenez-vous, j'ai rencontré grâce à ce blog, eh oui!

J'en profite pour l'embrasser bien fort :-)

1 Juillet 2007

Non, non, non je ne dors pas...

Quelques mots rapides pour faire le point sur ce qui se passe du côté de pierrequiroule.net. Ceux qui suivent savent que j'ai passé les deux premières semaines de juin en vacances à vélo en Ecosse d'où l'absence de publications pendant cette période. Mon dernier billet a été écrit juste après mon retour et depuis c'est un peu le désert... ce qui ne veut pas dire qu'il ne se passe rien ici, au contraire.

Le concours

Comme promis dans mon dernier billet les gagnants du concours ont été tirés au sort et avisés de leur victoire. Il s'agit de Pierre-Jean de Colmar (F) et de Frederic de Neuchâtel (CH) qui tous les deux ont gagné un t-shirt. Quand aux autres participants ils ont reçus un bon de réduction pour un achat dans la boutique. Je referai un concours un de ces jours, restez attentifs.

Ce qui est nouveau

Au rayon des nouveautés, j'ai ajouté à ce blog (voir colonne de droite) les albums photos de mes voyages en Ecosse et en Thaïlande, ainsi que de la sortie de Pâques sur la route des lacs. Mais ne vous attendez pas à y voir ma trombine, un petit tri vous a épargné ça.

Mes autres projets

J'ai aussi été bien occupé ces derniers temps avec Globovelo qui a subi un petit lifting et surtout j'ai remis VeloLove sur le tapis. Vous n'y verrez pour l'instant que la page d'accueil, le reste étant en accès restreint, car en cours de création. Je reviendrai prochainement sur ce projet inédit, quand ce sera un peu plus avancé. Tout ce que je peux vous en dire pour l'instant c'est que j'aurai besoin de vous pour ce projet. Et que je me réjouis de vous le faire découvrir.

Et puis le shop, qui fonctionne bien et qui va encore se développer

Ca aussi ça prend du temps. Recevoir vos commandes, les préparer, mener les paquets à la poste, envoyer un petit mail de remerciement, etc, etc... Par contre c'est un vrai plaisir de voir que mes t-shirts ont l'air de vous plaire. J'ai l'intention d'en faire d'autres mais pas tout de suite. Dans l'immédiat, j'ai un truc tout neuf que vous trouverez dans la boutique d'ici à la fin de la semaine. Le temps de faire un peu d'assemblage, de prendre des photos et de mettre ça en ligne et vous verrez sur quoi j'ai bossé ces dernières semaines :-)

Et le vélo dans tout ça?

Bon, je l'avoue, avec tout ce boulot réalisé en dehors de mon travail, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour rouler en ce moment. Depuis les vacances dans les Highlands, en dehors de l'utilisation quotidienne de mon Tool pour mes déplacements, je n'ai fait que deux ou trois sorties, toutes à VTT. Dommage! Par contre je me rends compte combien les deux semaines Ecossaises ont été bénéfiques. J'ai la frite et ça monte vite. Youpi!

Et pour finir, voici pourquoi vous devriez porter un casque

Je reviendrai en début de semaine avec des infos vélo. Vous trouverez au menu de pures merveilles en Titane, le défilé Prêt-à-Rouler, un voyageur à vélo au (très) long cours, une étude sur le vélo aux Pays-Bas, et j'en passe...
En attendant, accrochez-vous à vos accoudoirs et voyez ce que ça peut donner de se ramasser à 30 km/h à cause d'un petit toutou quand on a pas de casque. Attention, c'est vraiment pas beau!

Bonne semaine à toutes et tous!

19 Juin 2007

L'Ecosse à vélo, mais pas de fantômes en vue!

Panneaux indicateurs vélo écossais

Les vacances c'est comme une belle descente, c'est toujours trop court et à peine les a-t-on entamées qu'elles sont déjà terminées... pour ne laisser au final que les impressions ressenties et cette sensation grisante de liberté qui est tellement agréable. Mais finalement, c'est peut-être ça qui nous motive à pédaler encore et encore, pour aller d'une descente à l'autre...

L'Ecosse à vélo, c'est beau! (...surtout avec autant de soleil!)

Alors qu'on s'attendait à passer la moitié de nos vacances sous la pluie, la météo a choisi de nous surprendre et de nous offrir ce qu'elle a de meilleur pour notre séjour dans les Higlands. Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, au contraire!

A part la pluie qui nous a fait faux bon, on a eu droit à tout ce qu'on connait de l'Ecosse, c'est-à-dire des Nessie dans tous les coins, des pubs chaleureux et animés, de la bonne bière, du Fish&Chips, des habitants aimables et sympas avec un accent délirant, des châteaux (mais pas le moindre fantôme), des vaches avec des coupes de hippies, des paysages somptueux, des Lochs en veux-tu en voilà, des cornemuses, des kilts avec ou sans slips dessous (je me suis pas amusé à vérifier) et j'en passe.

Ce qu'on connaît par contre peut-être moins de l'Ecosse c'est l'étroitesse de certaines de ses routes (du moins le long de la côte nord-ouest) et la forte pente de ses (très!) nombreuses montées et descentes, le peu de place pour les vélos dans ses trains, la force du vent qui arrive à nous souffler dessus de face quelque soit la direction qu'on emprunte, les agréables senteurs des nombreuses fleurs au bord de la route, le nombre d'endroits où l'on peut boire le thé et manger des gâteaux, la propreté des campings, le confort des Youth Hostels et surtout la férocité des midges!

Des monstres par millions!

Si il y a une chose que j'ai sous estimée avant de partir, c'est bien les midges. Les midges ce sont des petites mouches minuscules qui se délectent de notre sang et qui pullulent sur la côte ouest. Considérées isolément, elles sont innocentes, une chiquenaude et on les oublie. Mais le problème c'est qu'elles ne sont jamais seules. Elles adorent se retrouver pour se taper des festins et c'est en général en essaims de plusieurs millions qu'elles vous fondent dessus, le soir quand vous avez envie de manger tranquillement ou le matin quand vous sortez de la tente avec les yeux encore tout collés.

Contre ces bêtes il n'y a qu'une solution, il faut se préparer. Anti-moustique efficace (de préférence acheté sur place et adapté à ces petits monstres énervants), vêtements couvrants aux heures critiques et je ne saurais que trop vous conseiller l'achat d'un filet pour vous protéger le visage. Vu d'ici ça peut donner envie sourire (c'est l'effet que ça m'a fait) mais je vous assure que c'est un achat que vous ne regretterez pas. Heureusement que ces bestioles ne sévissent pas partout et pas tout le temps - elles disparaissent par exemple quand il y a du vent - parce que quand elles sont là, elles sont VRAIMENT là.

Mis à part les midges, le bilan de ces quinzes jours à vélo en Ecosse est plus que positif. C'est un pays qui se prête merveilleusement bien à la pratique du cyclotourisme, que ce soit avec une tente (comme nous), en auberges de jeunesse (le réseau est dense et certaines sont incroyables - je pense notamment à Carbisdale Castle) ou en Bed&Breakfast. Le seul regret étant le coût de la vie qui y est si élevé (parole de Suisse!), sinon je crois que j'y retournerais cet automne.

Note aux participants du concours

J'avais promis un tirage au sort à mon retour, je vais le faire, comme prévu. Je vais aussi envoyer les bons de réduction à tous ceux qui ont participé, laissez-moi juste le temps de reprendre pied et de régler le gros de mes affaires. C'est promis, dès que j'ai terminé tout ça je m'y atelle!
C'est fait!

1 Juin 2007

Deux semaines à vélo dans les Highlands

Loch Ecossais

Vive le vélo, vive les vacances, vive les vacances à vélo! Je pars demain pour les Highlands, deux semaines de vélo le long de la côte ouest de ce beau pays qu'est l'Ecosse. Autant vous dire que je me réjouis!

Je vous raconterai notre périple à mon retour et j'essaierai même de vous faire un album photo, comme je dois d'ailleurs en faire de mes autres voyages. Vos e-mails me demandant des photos sont nombreux, je vais donc faire un effort de ce côté-là.

Le shop reste accessible pendant mon absence, ne vous gênez pas, la clé est sous le paillasson. Faites comme chez vous, entrez et commandez-vous des t-shirts. Par contre, la livraison de vos commandes ne sera faite qu'à partir du 18 juin, date de mon retour.

Note à ceux qui ont participé au concours:
Comme je l'ai écrit dans mon précédent billet, je vous enverrai vos bons pour le rabais après mes vacances, je n'ai pas trouvé le temps de m'en occuper. Alors attendez peut-être jusque-là pour passer vos commandes...

Je profite de ce billet pour vous remercier, tous qui lisez ce blog, que ce soit régulièrement, occasionnellement ou même accidentellement. Vous êtes nombreux, je dirais même étonnement nombreux. Merci Google de m'envoyer tant de monde :-)

Crédit Photo:
Le magnifique paysage Ecossais ci-dessus a été photographié par Nicolas dont vous pouvez voir les nombreux voyages ici et ses photos sur Flickr là.

23 Mai 2007

Deux ans, nouvelle boutique et t-shirts à gagner

pierrequiroule.net label

Le 24 mai 2005, j'étais loin de penser en mettant en ligne ce premier billet sur le printemps que mon blog existerait encore deux ans plus tard... Et pourtant! Malgré un petit lifting rendu nécessaire par l'apparition de quelques rides l'automne passé, pierrequiroule est encore là et se porte plutôt bien. Si bien même, qu'on lui remarque une petite tendance à l'embonpoint. Et ce n'est pas aujourd'hui que ça va s'arranger, puisque j'ai le plaisir de vous annoncer que le menu s'allonge et se voit gratifié d'une boutique toute neuve, avec une collection de t-shirts pour dire qu'on aime le vélo.

Concours C'est fini!
Le concours est terminé. Je vous remercie tous d'avoir participé. Je pensais faire le tirage au sort des gagnants aujourd'hui mais préparatifs de voyage obligent je n'aurai pas le temps. Je ferai ça dans deux semaines en rentrant. J'enverrai aussi à ce moment-là à tous ceux et celles qui ont participé un code qui leur permettra de faire valoir le rabais promis sur leur prochain achat dans la boutique. Merci à vous d'avoir joué le jeu!

Deux ans, une nouvelle boutique et des t-shirts tous neufs, ça se fête! Pour marquer le coup, j'ai choisi d'offrir des t-shirts aux deux gagnants désignés par tirage au sort qui auront répondu aux deux questions suivantes:
  • Question n°1
    Rouler dans certaines forêts inhospitalières de ma région peut être très dangereux pour les jambes. Savez-vous quelle est la menace qui pèse sur le biker qui ose s'y aventurer sans harpon?
    Réponse: cette menace c'est le requin dont vous pouvez voir les conséquences de la férocité ici.
  • Question n°2
    Quel est le nombre de billets qui ont été publiés sur pierrequiroule depuis sa création en 2005. Est-ce 88 ou 125? (Je sais que dans les deux cas ce n'est pas beaucoup, mais que voulez-vous, il faut bien que je me réserve du temps pour rouler et pour dormir, de temps en temps!)
    Réponse: c'est 88. Et oui! Il y avait un piège. Ceux qui ont répondu 125 n'ont pas remarqué que mes billets peuvent appartenir à plusieures catégories à la fois :-)
En plus des t-shirts donnés aux gagnants, j'offre à chaque participant une réduction de 10% valable sur votre prochain achat dans le shop de pierrequiroule. Pas mal, non?

Le concours est ouvert pendant une semaine, dès aujourd'hui 23 et jusqu'au 31 mai, date à laquelle je procéderai au tirage au sort des gagnants.

Envoyez-moi vos réponses par e-mail, par SMS (pour ceux qui ont mon n° de portable) ou via les commentaires et surtout, n'oubliez pas de diffuser le message autour de vous et d'en faire profiter vos proches.

14 Avril 2007

Vos conseils pour un voyage en Ecosse

Je prépare actuellement un voyage à vélo de deux semaines en Ecosse pour le mois de juin prochain. J'ai l'intention d'emmener une tente et de quoi cuisiner, mais je pense que je vais profiter de temps à autre d'une des nombreuses auberges de jeunesse disponibles là-bas, en particulier si le temps est trop mauvais, histoire de se réchauffer un peu de temps à autre.

Je pense que je vais concentrer mon périple dans la région des Highlands, celle-ci étant décrite comme la plus sauvage du pays. J'ai l'intention de m'écarter des grands axes et profiter des beautés de la côte ouest et des charmes de la nature écossaise et de ses habitants.

Ca va me changer de la Thaïlande, n'est-ce pas? ;-)

Y-a-t'il quelqu'un parmis vous qui soit déjà allé au pays des fantômes et qui puisse me donner quelques conseils? Je serais très heureux si vous pouviez me donner des infos pour planifier mon itinéraire et surtout si vous me racontiez ce que vous, vous avez vécu là-bas.

Je me pose des questions concernant la météo, les midges, les conditions de camping, la présence de points de ravitaillement (j'ai vécu une mauvaise expérience en Islande il y a quelques années), l'acheminement des vélos par avion et notamment les transbordements d'un aéroport à l'autre dans Londres, etc, etc...

Tout conseil sera apprécié!

11 Avril 2007

Week-end de Pâques sur la Route des Lacs

Le village d'Iseltwald

Pas de lapins ni d'oeufs en ce week-end pascal, mais une superbe virée à vélo le long de la Route des Lacs, celle qui mène de Montreux à Rorschach en reliant entre eux quelques uns des principaux lacs de Suisse. Cette route, qui est le parcours N°9 de la Suisse à vélo, vous emmène du Lac Léman au Lac de Constance en passant par Gstaad (salut Jonnhy!), Spiez, le Lac de Thoune, Interlaken, Iseltwald au bord du Lac de Brienz (photo ci-dessus), Lucerne et le Lac des Quatre Cantons, et ainsi de suite jusqu'au terminus, Rorschach.

Avec le beau temps qu'il a fait ce week-end, le voyage ne pouvait être qu'idyllique. Et il le fut! Le parcours est décris sur le site de la Suisse à vélo comme une découverte de la Suisse en version carte postale, description bien loin d'être usurpée. D'autant plus qu'à cette saison les sommets des montagnes sont encore enneigés. Je vous laisse imaginer ce que cela donne avec les paysages féériques de la région alpine de Gstaad et ses chalets posés sur des collines verdoyantes sur lesquelles serpentent les rails d'un petit train, accompagné du sifflotement des oiseaux et du chant des ruisseaux, avec en arrière plan les sommets alpins.

C'est un parcours magnifique dont le tracé, parfaitement signalé, évite pour la plupart du temps les grands axes et souvent, pour ceux que les longues montées rebutent, il existe des alternatives aux cols à faire en train ou en bus. Le seul inconvénient que nous ayons rencontré, c'est que certains cols non inclus au parcours initial que nous avions prévu de gravir étaient encore fermés à cause de la neige. Heureusement pas tous et nous avons trouvé de quoi nous dégourdir les jambes et enjoliver un peu la journée de lundi qui, sinon, aurait été une journée de pédalage en plaine pour aller jusqu'à Lucerne prendre le train du retour.

Finalement, ce qui est dur dans ce genre de virée, c'est quand elles s'arrêtent, alors que les jambes et surtout la tête ne demandent qu'à pédaler encore...

19 Novembre 2006

VTT, Yoga, Les Alpettes et Picasa

Balade à VTT aux Alpettes / Le Gros Niremont - Montage photo

Je profite de ce collage réalisé en jouant avec Picasa pour revenir sur cette sortie récente dans les préalpes Fribourgeoises, au Gros Niremont au dessus de Châtel-St-Denis.

Ce jour-là il faisait un froid de canard mais le ciel était dégagé et le soleil brillait. C'était une belle journée d'automne, avec une lumière magnifique, propice à une belle balade à VTT sur le sol déjà gelé.

Nous sommes partis des Paccots pour nous rendre à Semsales (850m) avant d'attaquer la montée en direction du Gros Niremont (1480m). La majeure partie de la montée se fait sur une petite route campagnarde qui sert d'accès à l'auberge des Alpettes, empruntée habituellement par de nombreux automobilistes qui vont boire un petit verre en altitude. Mais ce jour-là l'auberge avait déjà fermé ses portes pour l'hiver et la température était telle que la plupart des gens devaient se terrer chez eux, laissant ainsi la route libre de tout traffic.

La semaine précédente avait été pénible et j'étais content de pouvoir rouler pour me changer les idées. Ca me faisait du bien d'être dehors et de pédaler, d'autant plus que la montée était régulière et que mes jambes fonctionnaient plutôt bien.

C'est alors qu'après de longues minutes d'effort, j'ai soudain réalisé à quel point j'étais immergé dans mon expérience, pénétré par le calme particulier de cette journée froide et ensoleillée, libéré de toute contrainte, de toute pensée. J'étais en train de gravir une montagne en état d'apesanteur, léger comme l'air, en parfait accord avec mon vélo, sans même ressentir l'effort du pédalage.

Je me sentais bien comme on peut l'être quand on s'abandonne totalement à quelque chose. J'étais parfaitement détendu, en harmonie avec ma respiration, à l'écoute des sensations dans mon corps. J'étais très concentré mais en même temps complètement détaché.

J'ai réalisé en fait à ce moment-là tout ce que m'apporte la pratique du vélo. J'ai réalisé comment, en me dénichant un coin de nature sans voitures et en me laissant envahir par le plaisir de rouler, je peux être détendu, déconnecté de tout et complètement investi de ce que je suis en train de faire.

En réalité ce n'est pas une très grande découverte, puisque je sais depuis longtemps que ça me fait du bien de rouler. Mais ça a pris ce jour-là une dimension particulière, comme si j'étais devenu plus Conscient. Conscient comme un yogi expérimenté, mais sur un vélo. Et ça, grâce à une balade dans le froid, un jour où il n'y avait presque personne dehors!

12 Novembre 2006

Pierrequiroule a fait peau neuve

Les Alpettes en automne

Un T-shirt gratuit C'est trop tard!

Pour fêter la mise en ligne de cette nouvelle version du site j'offre un T-shirt Pedal Power à la première personne qui m'enverra le nom de mon cirque préféré. Bonne chance et n'oubliez pas d'indiquer dans votre réponse vos coordonnées et la taille souhaitée.

13 Novembre 2006
La réponse est tombée en fin d'après-midi et c'est du Jura qu'elle nous vient! Il s'agissait du cirque du Creux-du-Van, ce majestueux cirque rocheux situé dans le canton de Neuchâtel, au dessus de Noiraigue. C'est un endroit que je vous conseille vivement, la vue depuis le haut des rochers est très impressionnante et la descente jusqu'au Lac de Neuchâtel par le sentier de La Virbe est une merveille qui se dévale sur près de 1000 m. de dénivelé.
La réponse figurait dans les billets de pierrequiroule et vous pouviez la trouver avec le champ de recherche. Merci pour vos participations!

A nouvelle saison nouveau site

Avant de revêtir son mateau blanc, la nature doit traverser une période de transformations automnales afin de se préparer aux rudesses de l'hiver à venir. C'est d'abord les arbres qui se séparent de leurs feuilles alors que progressivement les nuits se rafraîchissent et puis les premiers gels apparaissent attirant dans les rues les vendeurs de marrons.

J'aime beaucoup cette saison et je roule volontiers par temps froid, du moment que le soleil m'accompagne! C'est une période où la lumière est splendide et la nature automnale est pleine de splendeurs. D'ailleurs cette année nous a gâtés car je crois qu'il n'y a pas un seul week-end où je ne sois pas allé rouler!

Le seul inconvénient de cette partie de l'année c'est les journées qui raccourcissent et qui, dès le changement d'heure, ne permettent plus de rouler après le travail. Par contre c'est la saison idéale pour réaliser quelques projets qui demandent de passer du temps à l'intérieur. C'est ce que j'ai fait en profitant de ces dernières semaines pour offrir à pierrequiroule une mise à jour qui me trottait en tête depuis pas mal de temps.

La version précédente ayant fait son temps après 18 mois de bons et loyaux services j'ai eu envie de redessiner l'interface afin de la rendre visuellement plus agréable et de clarifier la navigation. Je souhaitais aussi ajouter un champ de recherche, réécrire la page d'infos et ajouter une page de contact. Et surtout, j'avais envie d'ajouter une boutique.

Celle-ci apparaîtra dans une formule complétée au cours des semaines à venir et vous y verrez apparaître progressivement différents articles qui traitent de la passion du vélo. Restez connectés, j'ai quelques surprises pour vous!

En attendant vous pouvez déjà acheter le splendide T-shirt Pedal Power, dessiné par les gars de Print Liberation, un studio de sérigraphie basé à Philadelphie. Je l'ai trouvé génial dès que je l'ai vu et je suis très heureux de vous le proposer ici.

J'espère que cette nouvelle version de pierrequiroule vous plaise et j'attends avec impatience vos réactions dans les commentaires!

12 Octobre 2006

Découverte à VTT dans les préalpes fribourgeoises

Le fait qu'il y ait peu de comptes rendus de sorties ces derniers temps ne veut pas dire que mon vélo soit resté à la cave. Au contraire, puisqu'il m'a accompagné dans l'exploration (encore en cours et sans doute loin de se terminer) d'une région de la Suisse que je connaissais très peu.


Photo de Jacques Schell

Et oui, depuis mon retour des vacances d'été j'ai la chance de découvrir les Préalpes Fribourgeoises et leurs splendides paysages, grâce à une personne de la région qui connaît très bien ce petit coin de pays qui a gardé une note folklorique très présente.

Petits chalets, fermes cossues aux toits de bardeaux flanquées de leur grosse cheminée, buvettes d'alpage où l'on vous sert toutes sortes de plats au fromage, sans oublier les macaronis à la crème - un délice qui se mange avec une grosse cuillère en bois à même la casserole - ou les meringues nappées d'une épaisse couche de double-crème. Attention toutefois, leur digestion risque bien de ralentir votre cadence de pédalage!



Mais l'essentiel pour moi ces derniers week-ends s'est déroulé à l'extérieur, à la découverte des nombreux sentiers qui serpentent sur les flancs des sommets locaux. Qu'il s'agisse de la Dent de Lys, du Moléson ou de la Berra, tous offrent de magnifiques possibilités de balade à VTT qui garantissent un spectacle permanent de beauté et d'émerveillement, tant les paysages de cette région sont splendides.

Ce qui m'a frappé dès les premières sorties, comparé à mon Jura Neuchâtelois, c'est la déclivité des pentes et la difficulté technique des sentiers. Ici, plus de singletrails rapides entre les sapins ou de chemins forestiers aux pentes plutôt douces, mais à la place des tracés aux lacets serrés, des sentiers profondément ravinés et des pentes abruptes. Les sommets se méritent et les descentes sont périlleuses.

Après un temps d'adaptation on commence toutefois à trouver ses marques et la façon de rouler s'adapte aux caractéristiques de la région pour enfin en profiter à fond. Les montées aux cols ou vers les sommets deviennent un vrai plaisir et la technique s'affine sur les tracés descendants jusqu'à vous permettre de retrouver de belles sensations de vitesse.



Les possibilités ici sont infinies, car la région est vaste. Pour commencer à la découvrir, je vous conseille le site du très dynamique magasin Marginal Sport qui répertorie une dizaine bonne douzaine de randos à VTT. Et puis il y a les parcours balisés répertoriés sur des cartes que vous pouvez commander ici ou qui sont disponibles dans les offices du tourisme. Et puis, comme partout ailleurs, n'hésitez pas à explorer. Vous ferez de belles découvertes.

Grâce à mes guides locaux, j'ai eu la chance d'être emmené dans la région de Charmey où nous avons fait un tour qui nous a emmenés jusqu'au sommet de la Berra (photo ci-dessus) en passant par le monastère de la Valsainte. De là-haut, le point de vue sur les Alpes est très beau et la descente pour retourner à Charmey une merveille.

Nos autres sorties nous ont menés au pied du Moléson, pas loin de la Dent de Lys, au Col de Soladier, près de la dent de Jaman ou vers les Pléiades. Cette dernière balade nous a d'ailleurs permis de découvrir un point de vue sur le Lac Léman simplement grandiose.



Je me réjouis de repartir là-bas dès demain, y retrouver la personne qui m'accompagne sur les chemins des Préalpes Fribourgeoises pour un week-end qui s'annonce ensoleillé et découvrir encore quelques beaux sentiers.

Je vous parlerai encore de cette région à l'avenir si ce bel automne dure encore un peu. Sinon je pense que j'aurai l'occasion de chausser mes skis pour y faire des randos en peaux de phoque cet hiver et alors je vous y emmenerai à vélo au printemps prochain.

22 Août 2006

Des merveilles plein la tête

Voilà déjà une semaine que je suis rentré de voyage à vélo en Thaïlande et au Laos et pourtant les images et les impressions restent là, encore bien vivaces dans ma tête...

C'est difficile d'effacer le plaisir de pédaler toute la journée, la joie de découvrir kilomètre après kilomètre des paysages somptueux, des gens souriants, des lieux magiques de beauté.



Difficile de s'arracher à ces moments où les enfants nous accompagnent en courant, aux instants de rêveries sur le bateau qui glisse sur les eaux du Mékong, à la mer qui n'arrive pas à se faire oublier, même la nuit.

Et ce ventilo qui brasse péniblement l'air de la chambre, chaud malgré la nuit. Cette douche fraîche sur le corps saturé de soleil. Ces currys, nouilles, riz, légumes et soupes qui finissent par devenir indispensables...



Sans oublier le plaisir des fruits mûrs, mangés tel quel ou passés au mixer et accompagnés de glace pilée, l'émerveillement des marchés remplis de choses succulentes, la mousson même pas froide qui mouille jusqu'aux os sans glacer.

Les virées en mobilette dans le traffic Thaï si peu soucieux du respect des feux mais pourtant si fluide, les cols vertigineux des montagnes du nord et leurs descentes sans fin, la petite dame qui nous a préparé et offert un ananas alors que nous venions de lui acheter une bouteille d'eau, dégoulinants de sueur et fatigués.



Et puis la douceur du hamac, les bungalows qui ne coûtent presque rien, l'accueil des gens, leur générosité, la folie de Bangkok, le calme des montagnes, les rivières, les tuks-tuks, taxis et autres bus et la facilité avec laquelle on peut y embarquer deux vélos, le feu du piment et les lèvres qui demandent du répis, les temples dorés et les moines drapés de robes oranges.

Et surtout, surtout, la chance de partager tout ça...

14 Juillet 2006

Départ pour la Thaïlande

La nouvelle du jour c'est que demain je m'envole avec vélo et sacoches en Thaïlande pour un périple d'un mois.

Ou plutôt devrais-je dire NOUS nous envolons puisque suite à mon annonce postée ici-même il y a un mois, je ne pars pas seul mais avec Anita qui a accepté de partager avec moi cette aventure.

Je la remercie évidemment infiniment d'avoir répondu à mon annonce et me réjouis de découvrir la Thaïlande et le Laos en sa compagnie.

Durant cette période ce blog sera toujours mis à jour de la même façon, c'est-à-dire irrégulièrement ;-)

J'espère toutefois en profiter pour vous faire partager notre voyage, au gré des internet cafés trouvés là-bas.

D'ores et déjà, je vous souhaite de bonnes vacances à tous et vous retrouverai à la fin août au plus tard pour un récit de notre séjour asiatique!

Il fait si bon dehors...

Il fait si bon dehors que malheureusement la rubrique ego (voir ce billet du mois de mai) souffre d'un manque de mises à jour.
Bon, finalement c'est plutôt bon signe, puisque ça veut dire que je préfère rouler, nager, grimper ou pique-niquer plutôt que de passer du temps devant l'écran.

Malgré tout, j'ai envie de vous parler des principales sorties qui m'ont occupé depuis la dernière mise à jour.

En vrac il y a eu:

La sortie de pentecôte. Trois jours avec sacoches, amis et familles dans la région de Salins-le-Bains et dans les vignobles d'Arbois (F). Région magnifique et week-end où le vélo est un prétexte pour se retrouver, déguster les spécialités locales, fromages, pâtés et vin, faire des siestes à l'ombre des feuillages et accessoirement pédaler.

Le plus que splendide tour à VTT au cirque du Creux-du-Van (NE) avec mon pote Fredo, suivi le lendemain d'un tour à Chasseral. Merveilleux week-end.

Une sortie route dans les Franches-Montagnes avec bain à l'étang de la Gruère.

Le tour du lac de Neuchâtel (CH) en route. 102 km de quasi plat. Très joli, surtout depuis que le traffic du côté nord est enterré avec la nouvelle autoroute, ce qui laisse l'ancienne route pour rouler à toute vitesse. Génial et tranquille.

Et bien sûr là au milieu quelques sorties autour de la maison, à VTT ou en route.

Je remarque que cette année je roule un petit moins que l'année passée, dû à un regain d'intérêt pour l'escalade qui occupe pas mal de mon temps libre, avec bonheur. Mais chaque fois que je retrouve un de mes vélo c'est avec délectation :-)

6 Juin 2006

Qui viendrait avec moi?

Initialement prévues plus tard dans l'année mes vacances viennent d'être agendée en plein mois de juillet, ce qui bouscule pas mal mes plans pour cet été.
En soi, ce n'est pas désagréable du tout, au contraire, mais du coup il faut rapidement que je trouve ce que je vais en faire.

J'aimerais évidemment partir à vélo mais je ne sais pas encore où aller. J'ai quatre (voir cinq) semaines à disposition et pour une fois j'ai envie de voir du soleil (ça me changera des pays nordiques).

Je lance donc un appel à ceux ou celles qui auraient envie de passer ces quelques semaines avec moi dans un pays à définir (pourrait être la Thaïlande par exemple, mais je crois que c'est la période de la mousson ou bien les Balkans ou simplement la traversée de la France...), à vélo, avec de quoi faire du camping.
Je suis ouvert à toute proposition, je ne cherche pas à faire d'exploits en termes de kilomètres (moyenne de environ 80 km/jour) et j'espère faire le plein de photos, de bonnes choses à manger et de bons moments.

Alors si vous n'avez pas envie de voyager seul cet été et que l'expérience vous tente, contactez-moi via les commentaires ou par mail (bouton contact en haut de la page).

J'attends vos suggestions avec impatience!

29 Mai 2006

Joli mois de mai bien humide...

Mercredi 24.05.06



Petite sortie route autour de La Chaux-de-Fonds.
La Sagne -> La Chaux-de-Fonds -> Les Planchettes -> Ferme modèle -> retour à La Sagne par Le Crêt du Locle.
35 km. 26 km/h. Une promenade. Mais jolie. Et ce trax qui était posé au milieu des pissenlits.

Vendredi 26.05.06

Tour à VTT dans les Côtes du Doubs. Un classique, super beau. Si vous deviez venir rouler dans la région n'hésitez pas à me demander des infos pour le trouver, c'est une très belle balade, La descente sur les Graviers est un délice et le sentier le long du doubs est très beau (le passage sous les roches pleureuses vous rafraîchira en été).
La Chaux-de-Fonds -> Descente sur le doubs par le sentier des Graviers -> Le barrage du Châtelot en longeant le Doubs -> Les Planchettes -> Retour à La Chaux-de-Fonds par Pouillerel.
Env. 2 heures en roulant bien. Dénivelé positif d'environ 600m.

S'abonner


Newsletter

 

Pour recevoir les nouveautés par e-mail
-->

Albums

IMG_3392.JPG

Voyages à vélo 07

Voyages à vélo 06

Tous les albums