14 Avril 2007

Vos conseils pour un voyage en Ecosse

Je prépare actuellement un voyage à vélo de deux semaines en Ecosse pour le mois de juin prochain. J'ai l'intention d'emmener une tente et de quoi cuisiner, mais je pense que je vais profiter de temps à autre d'une des nombreuses auberges de jeunesse disponibles là-bas, en particulier si le temps est trop mauvais, histoire de se réchauffer un peu de temps à autre.

Je pense que je vais concentrer mon périple dans la région des Highlands, celle-ci étant décrite comme la plus sauvage du pays. J'ai l'intention de m'écarter des grands axes et profiter des beautés de la côte ouest et des charmes de la nature écossaise et de ses habitants.

Ca va me changer de la Thaïlande, n'est-ce pas? ;-)

Y-a-t'il quelqu'un parmis vous qui soit déjà allé au pays des fantômes et qui puisse me donner quelques conseils? Je serais très heureux si vous pouviez me donner des infos pour planifier mon itinéraire et surtout si vous me racontiez ce que vous, vous avez vécu là-bas.

Je me pose des questions concernant la météo, les midges, les conditions de camping, la présence de points de ravitaillement (j'ai vécu une mauvaise expérience en Islande il y a quelques années), l'acheminement des vélos par avion et notamment les transbordements d'un aéroport à l'autre dans Londres, etc, etc...

Tout conseil sera apprécié!

11 Avril 2007

Week-end de Pâques sur la Route des Lacs

Le village d'Iseltwald

Pas de lapins ni d'oeufs en ce week-end pascal, mais une superbe virée à vélo le long de la Route des Lacs, celle qui mène de Montreux à Rorschach en reliant entre eux quelques uns des principaux lacs de Suisse. Cette route, qui est le parcours N°9 de la Suisse à vélo, vous emmène du Lac Léman au Lac de Constance en passant par Gstaad (salut Jonnhy!), Spiez, le Lac de Thoune, Interlaken, Iseltwald au bord du Lac de Brienz (photo ci-dessus), Lucerne et le Lac des Quatre Cantons, et ainsi de suite jusqu'au terminus, Rorschach.

Avec le beau temps qu'il a fait ce week-end, le voyage ne pouvait être qu'idyllique. Et il le fut! Le parcours est décris sur le site de la Suisse à vélo comme une découverte de la Suisse en version carte postale, description bien loin d'être usurpée. D'autant plus qu'à cette saison les sommets des montagnes sont encore enneigés. Je vous laisse imaginer ce que cela donne avec les paysages féériques de la région alpine de Gstaad et ses chalets posés sur des collines verdoyantes sur lesquelles serpentent les rails d'un petit train, accompagné du sifflotement des oiseaux et du chant des ruisseaux, avec en arrière plan les sommets alpins.

C'est un parcours magnifique dont le tracé, parfaitement signalé, évite pour la plupart du temps les grands axes et souvent, pour ceux que les longues montées rebutent, il existe des alternatives aux cols à faire en train ou en bus. Le seul inconvénient que nous ayons rencontré, c'est que certains cols non inclus au parcours initial que nous avions prévu de gravir étaient encore fermés à cause de la neige. Heureusement pas tous et nous avons trouvé de quoi nous dégourdir les jambes et enjoliver un peu la journée de lundi qui, sinon, aurait été une journée de pédalage en plaine pour aller jusqu'à Lucerne prendre le train du retour.

Finalement, ce qui est dur dans ce genre de virée, c'est quand elles s'arrêtent, alors que les jambes et surtout la tête ne demandent qu'à pédaler encore...

Newsletter

 

Pour recevoir les nouveauté par e-mail