Archives des tags: Pierrequiroule

Changement de monture ce week-end

Eurobike 2007

Vous n’étiez pas à l’Eurobike de Friedrichshafen ce week-end? Moi non plus. Pas le temps et d’autres projets prévus (voir ci-dessous).

J’ai quand même l’impression d’en avoir vu une bonne partie grâce à Bike Kulture qui a mis en ligne une grosse quantité de photos samedi soir déjà. Du beau matos et des nouveautés à la pelle, ça doit être très impressionnant de voir tout ça en vrai mais ça doit être très dur de ne pas se laisser tenter…

Se laisser tenter, c’est justement ce que j’ai fait samedi puisque plutôt que d’aller en Allemagne voir tout ce beau matos j’ai fait un petit tour chez Marginal-Sports à Oron-la-Ville (Suisse) et j’en suis revenu, grâce aux ventes de fin de saison sur les modèles 2007, avec de quoi passer le plus beau des automne (… et plus!).

Testé ce dimanche pour une belle sortie sur le tracé de la Glânoise, je crois que je me suis offert une merveille qui va remplacer avec bonheur mon Enduro (qui du coup est à vendre).

J’avais d’abord pensé attendre les modèles 2008 mais la différence de prix et le coup de foudre pour cette version 2007 du Stumpjumper (et peut-être aussi les arguments à Alain de Marginal, quand j’y pense…) ont eu raison de moi. Mais comme c’est bon de se laisser tenter…

Crédit photo: l’image ci-dessus a été prise par Peter de Velovision qui a lui aussi mis en ligne quelques photos de l’Eurobike. J’en profite pour vous recommander chaudement son magazine, qui est une excellente - sinon la meilleure - source d’informations pour les adeptes de vélos couchés, vélos utilitaires, trike, vélos pliants, etc, etc…

Non, non, non je ne dors pas…

Quelques mots rapides pour faire le point sur ce qui se passe du côté de pierrequiroule.net. Ceux qui suivent savent que j’ai passé les deux premières semaines de juin en vacances à vélo en Ecosse d’où l’absence de publications pendant cette période. Mon dernier billet a été écrit juste après mon retour et depuis c’est un peu le désert… ce qui ne veut pas dire qu’il ne se passe rien ici, au contraire.

Le concours

Comme promis dans mon dernier billet les gagnants du concours ont été tirés au sort et avisés de leur victoire. Il s’agit de Pierre-Jean de Colmar (F) et de Frederic de Neuchâtel (CH) qui tous les deux ont gagné un t-shirt. Quand aux autres participants ils ont reçus un bon de réduction pour un achat dans la boutique. Je referai un concours un de ces jours, restez attentifs.

Ce qui est nouveau

Au rayon des nouveautés, j’ai ajouté à ce blog (voir colonne de droite) les albums photos de mes voyages en Ecosse et en Thaïlande, ainsi que de la sortie de Pâques sur la route des lacs. Mais ne vous attendez pas à y voir ma trombine, un petit tri vous a épargné ça.

Mes autres projets

J’ai aussi été bien occupé ces derniers temps avec Globovelo qui a subi un petit lifting et surtout j’ai remis VeloLove sur le tapis. Vous n’y verrez pour l’instant que la page d’accueil, le reste étant en accès restreint, car en cours de création. Je reviendrai prochainement sur ce projet inédit, quand ce sera un peu plus avancé. Tout ce que je peux vous en dire pour l’instant c’est que j’aurai besoin de vous pour ce projet. Et que je me réjouis de vous le faire découvrir.

Et puis le shop, qui fonctionne bien et qui va encore se développer

Ca aussi ça prend du temps. Recevoir vos commandes, les préparer, mener les paquets à la poste, envoyer un petit mail de remerciement, etc, etc… Par contre c’est un vrai plaisir de voir que mes t-shirts ont l’air de vous plaire. J’ai l’intention d’en faire d’autres mais pas tout de suite. Dans l’immédiat, j’ai un truc tout neuf que vous trouverez dans la boutique d’ici à la fin de la semaine. Le temps de faire un peu d’assemblage, de prendre des photos et de mettre ça en ligne et vous verrez sur quoi j’ai bossé ces dernières semaines :-)

Et le vélo dans tout ça?

Bon, je l’avoue, avec tout ce boulot réalisé en dehors de mon travail, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour rouler en ce moment. Depuis les vacances dans les Highlands, en dehors de l’utilisation quotidienne de mon Tool pour mes déplacements, je n’ai fait que deux ou trois sorties, toutes à VTT. Dommage! Par contre je me rends compte combien les deux semaines Ecossaises ont été bénéfiques. J’ai la frite et ça monte vite. Youpi!

Et pour finir, voici pourquoi vous devriez porter un casque

Je reviendrai en début de semaine avec des infos vélo. Vous trouverez au menu de pures merveilles en Titane, le défilé Prêt-à-Rouler, un voyageur à vélo au (très) long cours, une étude sur le vélo aux Pays-Bas, et j’en passe…
En attendant, accrochez-vous à vos accoudoirs et voyez ce que ça peut donner de se ramasser à 30 km/h à cause d’un petit toutou quand on a pas de casque. Attention, c’est vraiment pas beau!

Bonne semaine à toutes et tous!

L’Ecosse à vélo, mais pas de fantômes en vue!

Panneaux indicateurs vélo écossais

Les vacances c’est comme une belle descente, c’est toujours trop court et à peine les a-t-on entamées qu’elles sont déjà terminées… pour ne laisser au final que les impressions ressenties et cette sensation grisante de liberté qui est tellement agréable. Mais finalement, c’est peut-être ça qui nous motive à pédaler encore et encore, pour aller d’une descente à l’autre…

L’Ecosse à vélo, c’est beau! (…surtout avec autant de soleil!)

Alors qu’on s’attendait à passer la moitié de nos vacances sous la pluie, la météo a choisi de nous surprendre et de nous offrir ce qu’elle a de meilleur pour notre séjour dans les Higlands. Ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre, au contraire!

A part la pluie qui nous a fait faux bon, on a eu droit à tout ce qu’on connait de l’Ecosse, c’est-à-dire des Nessie dans tous les coins, des pubs chaleureux et animés, de la bonne bière, du Fish&Chips, des habitants aimables et sympas avec un accent délirant, des châteaux (mais pas le moindre fantôme), des vaches avec des coupes de hippies, des paysages somptueux, des Lochs en veux-tu en voilà, des cornemuses, des kilts avec ou sans slips dessous (je me suis pas amusé à vérifier) et j’en passe.

Ce qu’on connaît par contre peut-être moins de l’Ecosse c’est l’étroitesse de certaines de ses routes (du moins le long de la côte nord-ouest) et la forte pente de ses (très!) nombreuses montées et descentes, le peu de place pour les vélos dans ses trains, la force du vent qui arrive à nous souffler dessus de face quelque soit la direction qu’on emprunte, les agréables senteurs des nombreuses fleurs au bord de la route, le nombre d’endroits où l’on peut boire le thé et manger des gâteaux, la propreté des campings, le confort des Youth Hostels et surtout la férocité des midges!

Des monstres par millions!

Si il y a une chose que j’ai sous estimée avant de partir, c’est bien les midges. Les midges ce sont des petites mouches minuscules qui se délectent de notre sang et qui pullulent sur la côte ouest. Considérées isolément, elles sont innocentes, une chiquenaude et on les oublie. Mais le problème c’est qu’elles ne sont jamais seules. Elles adorent se retrouver pour se taper des festins et c’est en général en essaims de plusieurs millions qu’elles vous fondent dessus, le soir quand vous avez envie de manger tranquillement ou le matin quand vous sortez de la tente avec les yeux encore tout collés.

Contre ces bêtes il n’y a qu’une solution, il faut se préparer. Anti-moustique efficace (de préférence acheté sur place et adapté à ces petits monstres énervants), vêtements couvrants aux heures critiques et je ne saurais que trop vous conseiller l’achat d’un filet pour vous protéger le visage. Vu d’ici ça peut donner envie sourire (c’est l’effet que ça m’a fait) mais je vous assure que c’est un achat que vous ne regretterez pas. Heureusement que ces bestioles ne sévissent pas partout et pas tout le temps - elles disparaissent par exemple quand il y a du vent - parce que quand elles sont là, elles sont VRAIMENT là.

Mis à part les midges, le bilan de ces quinzes jours à vélo en Ecosse est plus que positif. C’est un pays qui se prête merveilleusement bien à la pratique du cyclotourisme, que ce soit avec une tente (comme nous), en auberges de jeunesse (le réseau est dense et certaines sont incroyables - je pense notamment à Carbisdale Castle) ou en Bed&Breakfast. Le seul regret étant le coût de la vie qui y est si élevé (parole de Suisse!), sinon je crois que j’y retournerais cet automne.

Note aux participants du concours

J’avais promis un tirage au sort à mon retour, je vais le faire, comme prévu. Je vais aussi envoyer les bons de réduction à tous ceux qui ont participé, laissez-moi juste le temps de reprendre pied et de régler le gros de mes affaires. C’est promis, dès que j’ai terminé tout ça je m’y atelle! C’est fait!

Deux semaines à vélo dans les Highlands

Loch Ecossais

Vive le vélo, vive les vacances, vive les vacances à vélo! Je pars demain pour les Highlands, deux semaines de vélo le long de la côte ouest de ce beau pays qu’est l’Ecosse. Autant vous dire que je me réjouis!

Je vous raconterai notre périple à mon retour et j’essaierai même de vous faire un album photo, comme je dois d’ailleurs en faire de mes autres voyages. Vos e-mails me demandant des photos sont nombreux, je vais donc faire un effort de ce côté-là.

Le shop reste accessible pendant mon absence, ne vous gênez pas, la clé est sous le paillasson. Faites comme chez vous, entrez et commandez-vous des t-shirts. Par contre, la livraison de vos commandes ne sera faite qu’à partir du 18 juin, date de mon retour.

Note à ceux qui ont participé au concours:
Comme je l’ai écrit dans mon précédent billet, je vous enverrai vos bons pour le rabais après mes vacances, je n’ai pas trouvé le temps de m’en occuper. Alors attendez peut-être jusque-là pour passer vos commandes…

Je profite de ce billet pour vous remercier, tous qui lisez ce blog, que ce soit régulièrement, occasionnellement ou même accidentellement. Vous êtes nombreux, je dirais même étonnement nombreux. Merci Google de m’envoyer tant de monde :-)

Crédit Photo:
Le magnifique paysage Ecossais ci-dessus a été photographié par Nicolas dont vous pouvez voir les nombreux voyages ici et ses photos sur Flickr là.

Deux ans, nouvelle boutique et t-shirts à gagner

pierrequiroule.net label

Le 24 mai 2005, j’étais loin de penser en mettant en ligne ce premier billet sur le printemps que mon blog existerait encore deux ans plus tard… Et pourtant! Malgré un petit lifting rendu nécessaire par l’apparition de quelques rides l’automne passé, pierrequiroule est encore là et se porte plutôt bien. Si bien même, qu’on lui remarque une petite tendance à l’embonpoint. Et ce n’est pas aujourd’hui que ça va s’arranger, puisque j’ai le plaisir de vous annoncer que le menu s’allonge et se voit gratifié d’une boutique toute neuve, avec une collection de t-shirts pour dire qu’on aime le vélo.

Concours C’est fini!
Le concours est terminé. Je vous remercie tous d’avoir participé. Je pensais faire le tirage au sort des gagnants aujourd’hui mais préparatifs de voyage obligent je n’aurai pas le temps. Je ferai ça dans deux semaines en rentrant. J’enverrai aussi à ce moment-là à tous ceux et celles qui ont participé un code qui leur permettra de faire valoir le rabais promis sur leur prochain achat dans la boutique. Merci à vous d’avoir joué le jeu!

Deux ans, une nouvelle boutique et des t-shirts tous neufs, ça se fête! Pour marquer le coup, j’ai choisi d’offrir des t-shirts aux deux gagnants désignés par tirage au sort qui auront répondu aux deux questions suivantes:

  • Question n°1
    Rouler dans certaines forêts inhospitalières de ma région peut être très dangereux pour les jambes. Savez-vous quelle est la menace qui pèse sur le biker qui ose s’y aventurer sans harpon?
    Réponse: cette menace c’est le requin dont vous pouvez voir les conséquences de la férocité ici.
  • Question n°2
    Quel est le nombre de billets qui ont été publiés sur pierrequiroule depuis sa création en 2005. Est-ce 88 ou 125? (Je sais que dans les deux cas ce n’est pas beaucoup, mais que voulez-vous, il faut bien que je me réserve du temps pour rouler et pour dormir, de temps en temps!)
    Réponse: c’est 88. Et oui! Il y avait un piège. Ceux qui ont répondu 125 n’ont pas remarqué que mes billets peuvent appartenir à plusieures catégories à la fois :-)

En plus des t-shirts donnés aux gagnants, j’offre à chaque participant une réduction de 10% valable sur votre prochain achat dans le shop de pierrequiroule. Pas mal, non?

Le concours est ouvert pendant une semaine, dès aujourd’hui 23 et jusqu’au 31 mai, date à laquelle je procéderai au tirage au sort des gagnants.

Envoyez-moi vos réponses par e-mail, par SMS (pour ceux qui ont mon n° de portable) ou via les commentaires et surtout, n’oubliez pas de diffuser le message autour de vous et d’en faire profiter vos proches.

Je recherche un vélo de cyclotourisme

Dans mon avant-dernier billet je vous ai décrit mon petit voyage à vélo à travers la Suisse lors du week-end de Pâques. Ce dont je ne vous ai pas parlé c’est l’incident qui m’est arrivé la veille du départ et qui m’oblige maintenant à rechercher un nouveau vélo pour mes voyages.

En effet, la veille du départ, j’ai profité de ma pause de midi pour tester mon vélo que j’avais bien préparé pour les quatre jours à venir et, alors que je descendais une rue de la ville, la patte de fixation du dérailleur arrière s’est cassée et le dérailleur ainsi libéré est venu se loger dans les rayons de la roue qui tournait. Bilan: deux rayons arrachés de la jante, dérailleur détruit, chaine tordue et une bonne grosse frayeur pour moi. Heureusement que j’ai pu préparer en urgence mon Tool, sinon je disais adieu à mon week-end de Pâques.

Le truc me pendait au nez depuis un moment, car je traîne ce vélo depuis plus de douze ans et je peux vous dire qu’il en a vu. Il m’a d’abords servi de VTT (c’est un Specialized Stumpjumper), puis je l’ai progressivement converti en un vélo pour mes voyages. On a fait ensemble des milliers de kilomètres, on a vu des tas de belles choses et je l’ai beaucoup aimé.

Malgré tout je crois que le moment est venu de m’en séparer et de le remplacer. Au plus vite, vu les projets que j’ai en tête.

J’ai l’intention cette fois de m’acheter un vélo dédié au cyclotourisme, solide, fiable, comfortable et qui me serve, si possible, pour les quinze ans à venir ;-). J’ai déjà prospecté et je pense m’orienter vers quelque chose comme un Trek 520, un Condor Heritage ou un Cannondale Touring Classic. C’est des vélos très classiques mais si je les ai choisis c’est parce qu’ils correspondent, il me semble, à ce que j’attends d’un tel vélo.

L’un ou l’une d’entre vous possède-t-il l’un de ces vélos? Ou un autre que je ne connais pas et qui fonctionne aussi très bien pour les voyages de plusieurs jours avec bagages? Donnez-moi votre avis, ça m’intéresse d’échanger des informations à ce sujet.

Mise en commun des véloblogs sur Velolove

Je suis heureux de vous annoncer aujourd’hui la mise en ligne officielle de velolove.net, un site qui regroupe les infos vélo de la blogosphère. Mais avant de vous en dire plus, j’aimerais revenir sur l’année qui va se terminer sous peu.

2006, une année riche pour pierrequiroule

Dans quelques heures, avec le passage à 2007, viendra le temps des bilans de l’année écoulée. Pour pierrequiroule, 2006 a été une année intéressante sur plusieurs plans. Après avoir délaissé la publication pendant l’hivers 2005-2006, au printemps je me suis remis à écrire et ainsi à faire revivre ce blog pour partager avec vous ma passion du vélo. L’influence sur la féquentation du site a été immédiate, particulièrement au mois de mai où le nombre de visites a triplé après que j’aie publié les photos de ma chute qui m’avait valu 33 points de suture dans la jambe (bande de sadiques!).

En juin, j’ai profité de ce blog pour publier une annonce afin de trouver un ou une partenaire pour aller voyager en Thaïlande, à vélo évidemment! Grâce à ça j’ai rencotré Anita avec qui nous avons fait un splendide voyage d’un mois dans le nord de la Thaïlande et au Laos, pour ensuite passer l’automne à découvrir à VTT les Préalpes Fribourgeoises, une région de la Suisse que je connaissais mal.

En novembre, pierrequiroule a bénéficié d’une mise à jour avec un nouvel habillage graphique, une structre repensée, une actualisation de son moteur et un référencement plus méthodique. Ceci m’a permis d’avoir un outil que j’ai plus de plaisir à utiliser et une augmentation du traffic de près de 30%. L’hiver est maintenant là mais l’activité de pierrequiroule n’a pas baissé, sauf peut-être pendant les fêtes de Noël que j’ai mises à profit pour enfin réaliser un projet qui me tenait à coeur depuis longtemps. Ce projet je suis heureux de vous le présenter aujourd’hui.

Velolove, tous passionnés de vélo

Bloguer dans son coin sur un sujet qu’on aime c’est bien, mais partager ses publications c’est mieux. C’est ce que je me suis dit quand je me suis mis à lire d’autres véloblogs. J’ai rapidement eu envie de mettre en commun le travail de chacun sur une plateforme dédiée au vélo, uniquement au vélo, dont le contenu proviendrait de chacun de nos blogs, afin de créer un réseau de véloblogeurs et d’augmenter la visibilité de notre travail.

Après quelques soirées de boulot je peux maintenant vous annoncer la mise en ligne officielle de velolove.net, le portail qui regroupe les infos vélos de la blogosphère. Ce site va encore se développer et j’attends de vous que vous me communiquiez l’adresse de votre véloblog ou des blogs francophones que vous connaissez, pour que je puisse les ajouter à la liste des sites affiliés. Ces blogs doivent impérativement posséder un flux RSS pour que leur contenu puisse être repris sur velolove.

Pour les blogueurs, je pense que velolove leur apportera encore plus de visibilité sur le web et leur permettra de fonctionner en réseau. Pour les lecteurs, cela vous permet en un coup d’oeil de savoir qui a publié quelque chose de nouveau sur son blog et d’accéder directement à une info qui vous intéresse. En outre, si vous utilisez un lecteur de flux, Velolove vous permets de vous abonner au choix à un flux au standard RSS ou ATOM.

2007, une année sur deux roues

Le passage à l’an nouveau se fera sous peu. Je vous souhaite d’ores et déjà de bonnes fêtes et une bonne année 2007, riche en sorties à vélo, en voyages et en découvertes.

Bonne année à tous et bonne route!!!

Pierrequiroule a fait peau neuve

Les Alpettes en automne

Un T-shirt gratuit C’est trop tard!

Pour fêter la mise en ligne de cette nouvelle version du site j’offre un T-shirt Pedal Power à la première personne qui m’enverra le nom de mon cirque préféré. Bonne chance et n’oubliez pas d’indiquer dans votre réponse vos coordonnées et la taille souhaitée.

13 Novembre 2006
La réponse est tombée en fin d’après-midi et c’est du Jura qu’elle nous vient! Il s’agissait du cirque du Creux-du-Van, ce majestueux cirque rocheux situé dans le canton de Neuchâtel, au dessus de Noiraigue. C’est un endroit que je vous conseille vivement, la vue depuis le haut des rochers est très impressionnante et la descente jusqu’au Lac de Neuchâtel par le sentier de La Virbe est une merveille qui se dévale sur près de 1000 m. de dénivelé.
La réponse figurait dans les billets de pierrequiroule et vous pouviez la trouver avec le champ de recherche. Merci pour vos participations!

A nouvelle saison nouveau site

Avant de revêtir son mateau blanc, la nature doit traverser une période de transformations automnales afin de se préparer aux rudesses de l’hiver à venir. C’est d’abord les arbres qui se séparent de leurs feuilles alors que progressivement les nuits se rafraîchissent et puis les premiers gels apparaissent attirant dans les rues les vendeurs de marrons.

J’aime beaucoup cette saison et je roule volontiers par temps froid, du moment que le soleil m’accompagne! C’est une période où la lumière est splendide et la nature automnale est pleine de splendeurs. D’ailleurs cette année nous a gâtés car je crois qu’il n’y a pas un seul week-end où je ne sois pas allé rouler!

Le seul inconvénient de cette partie de l’année c’est les journées qui raccourcissent et qui, dès le changement d’heure, ne permettent plus de rouler après le travail. Par contre c’est la saison idéale pour réaliser quelques projets qui demandent de passer du temps à l’intérieur. C’est ce que j’ai fait en profitant de ces dernières semaines pour offrir à pierrequiroule une mise à jour qui me trottait en tête depuis pas mal de temps.

La version précédente ayant fait son temps après 18 mois de bons et loyaux services j’ai eu envie de redessiner l’interface afin de la rendre visuellement plus agréable et de clarifier la navigation. Je souhaitais aussi ajouter un champ de recherche, réécrire la page d’infos et ajouter une page de contact. Et surtout, j’avais envie d’ajouter une boutique.

Celle-ci apparaîtra dans une formule complétée au cours des semaines à venir et vous y verrez apparaître progressivement différents articles qui traitent de la passion du vélo. Restez connectés, j’ai quelques surprises pour vous!

En attendant vous pouvez déjà acheter le splendide T-shirt Pedal Power, dessiné par les gars de Print Liberation, un studio de sérigraphie basé à Philadelphie. Je l’ai trouvé génial dès que je l’ai vu et je suis très heureux de vous le proposer ici.

J’espère que cette nouvelle version de pierrequiroule vous plaise et j’attends avec impatience vos réactions dans les commentaires!

Des merveilles plein la tête

Voilà déjà une semaine que je suis rentré de voyage à vélo en Thaïlande et au Laos et pourtant les images et les impressions restent là, encore bien vivaces dans ma tête…

C’est difficile d’effacer le plaisir de pédaler toute la journée, la joie de découvrir kilomètre après kilomètre des paysages somptueux, des gens souriants, des lieux magiques de beauté.

Difficile de s’arracher à ces moments où les enfants nous accompagnent en courant, aux instants de rêveries sur le bateau qui glisse sur les eaux du Mékong, à la mer qui n’arrive pas à se faire oublier, même la nuit.

Et ce ventilo qui brasse péniblement l’air de la chambre, chaud malgré la nuit. Cette douche fraîche sur le corps saturé de soleil. Ces currys, nouilles, riz, légumes et soupes qui finissent par devenir indispensables…

Sans oublier le plaisir des fruits mûrs, mangés tel quel ou passés au mixer et accompagnés de glace pilée, l’émerveillement des marchés remplis de choses succulentes, la mousson même pas froide qui mouille jusqu’aux os sans glacer.

Les virées en mobilette dans le traffic Thaï si peu soucieux du respect des feux mais pourtant si fluide, les cols vertigineux des montagnes du nord et leurs descentes sans fin, la petite dame qui nous a préparé et offert un ananas alors que nous venions de lui acheter une bouteille d’eau, dégoulinants de sueur et fatigués.

Et puis la douceur du hamac, les bungalows qui ne coûtent presque rien, l’accueil des gens, leur générosité, la folie de Bangkok, le calme des montagnes, les rivières, les tuks-tuks, taxis et autres bus et la facilité avec laquelle on peut y embarquer deux vélos, le feu du piment et les lèvres qui demandent du répis, les temples dorés et les moines drapés de robes oranges.

Et surtout, surtout, la chance de partager tout ça

Départ pour la Thaïlande

La nouvelle du jour c’est que demain je m’envole avec vélo et sacoches en Thaïlande pour un périple d’un mois.

Ou plutôt devrais-je dire NOUS nous envolons puisque suite à mon annonce postée ici-même il y a un mois, je ne pars pas seul mais avec Anita qui a accepté de partager avec moi cette aventure.

Je la remercie évidemment infiniment d’avoir répondu à mon annonce et me réjouis de découvrir la Thaïlande et le Laos en sa compagnie.

Durant cette période ce blog sera toujours mis à jour de la même façon, c’est-à-dire irrégulièrement ;-)

J’espère toutefois en profiter pour vous faire partager notre voyage, au gré des internet cafés trouvés là-bas.

D’ores et déjà, je vous souhaite de bonnes vacances à tous et vous retrouverai à la fin août au plus tard pour un récit de notre séjour asiatique!

Il fait si bon dehors…

Il fait si bon dehors que malheureusement la rubrique ego (voir ce billet du mois de mai) souffre d’un manque de mises à jour.
Bon, finalement c’est plutôt bon signe, puisque ça veut dire que je préfère rouler, nager, grimper ou pique-niquer plutôt que de passer du temps devant l’écran.

Malgré tout, j’ai envie de vous parler des principales sorties qui m’ont occupé depuis la dernière mise à jour.

En vrac il y a eu:

La sortie de pentecôte. Trois jours avec sacoches, amis et familles dans la région de Salins-le-Bains et dans les vignobles d’Arbois (F). Région magnifique et week-end où le vélo est un prétexte pour se retrouver, déguster les spécialités locales, fromages, pâtés et vin, faire des siestes à l’ombre des feuillages et accessoirement pédaler.

Le plus que splendide tour à VTT au cirque du Creux-du-Van (NE) avec mon pote Fredo, suivi le lendemain d’un tour à Chasseral. Merveilleux week-end.

Une sortie route dans les Franches-Montagnes avec bain à l’étang de la Gruère.

Le tour du lac de Neuchâtel (CH) en route. 102 km de quasi plat. Très joli, surtout depuis que le traffic du côté nord est enterré avec la nouvelle autoroute, ce qui laisse l’ancienne route pour rouler à toute vitesse. Génial et tranquille.

Et bien sûr là au milieu quelques sorties autour de la maison, à VTT ou en route.

Je remarque que cette année je roule un petit moins que l’année passée, dû à un regain d’intérêt pour l’escalade qui occupe pas mal de mon temps libre, avec bonheur. Mais chaque fois que je retrouve un de mes vélo c’est avec délectation :-)

Qui viendrait avec moi?

Initialement prévues plus tard dans l’année mes vacances viennent d’être agendée en plein mois de juillet, ce qui bouscule pas mal mes plans pour cet été.
En soi, ce n’est pas désagréable du tout, au contraire, mais du coup il faut rapidement que je trouve ce que je vais en faire.

J’aimerais évidemment partir à vélo mais je ne sais pas encore où aller. J’ai quatre (voir cinq) semaines à disposition et pour une fois j’ai envie de voir du soleil (ça me changera des pays nordiques).

Je lance donc un appel à ceux ou celles qui auraient envie de passer ces quelques semaines avec moi dans un pays à définir (pourrait être la Thaïlande par exemple, mais je crois que c’est la période de la mousson ou bien les Balkans ou simplement la traversée de la France…), à vélo, avec de quoi faire du camping.
Je suis ouvert à toute proposition, je ne cherche pas à faire d’exploits en termes de kilomètres (moyenne de environ 80 km/jour) et j’espère faire le plein de photos, de bonnes choses à manger et de bons moments.

Alors si vous n’avez pas envie de voyager seul cet été et que l’expérience vous tente, contactez-moi via les commentaires ou par mail (bouton contact en haut de la page).

J’attends vos suggestions avec impatience!