Vous aimiez ce blog? Son successeur, le blog du Cyclocampeur, devrait vous plaire aussi.

Archives des tags: sécurité

La bande cyclable qui vous suit partout

La bande cyclable portative

Excellente idée de la part de ce studio de design qui propose en guise de solution pour améliorer la sécurité des cyclistes un système de bandes cyclables portatives projetées par rayon laser.

Utilisée conjointement avec un éclairage adéquat (contrairement au cycliste de l’image), cette solution pourrait avoir un impact réel sur le comportement des automobilistes par effet de création d’une “zone de sécurité” parfaitement visible autour du cycliste.

L’idée n’en est pour l’instant qu’au stade de concept et je suis curieux de voir si elle se concrétisera à l’avenir. Si c’est le cas, je suis volontaire pour un test!

Via Urban Velo, source intarissable d’infos vélo de qualité

Comment faire de bonnes pistes cyclables

Alain je te remercie d’avoir déniché cette très bonne vidéo sur les voies cyclables. Je la trouve intéressante parce qu’elle amène de bonnes suggestions pour créer des voies cyclables plus efficaces et plus sûres qui profitent aux cyclistes MAIS AUSSI aux automobilistes.

Vous verrez qu’il n’y a en fait rien de révolutionnaire dans ce qu’elle présente puisque le modèle est appliqué depuis longtemps aux Pays-Bas. Mais par contre elle démontre avec quantité de contre-exemples à quel point les solutions qui continuent à être utilisées encore un peu partout (à New-York - comme dans la vidéo - MAIS AUSSI chez nous) sont mauvaises et dangereuses.

Personnellement, l’approche qui me sidère le plus est celle qu’on rencontre presque partout en Suisse avec des bandes cyclables coincées entre le trafic et les véhicules stationnés.

Elles dont idéales pour exposer les cyclistes aux ouvertures de portières inattendues et tellement peu rassurantes qu’elles ne réussissent pas à inciter à se déplacer à vélo plutôt qu’en voiture. Ce qui est un comble!

Je rêvais d’un monde meilleur…

Un matin normal aux abords d’une école aux Pays-Bas. Des images qui ressemblent beaucoup à ce qu’on peut observer chez nous.

Si ce n’est que les vélos sont remplacés par de grosses voitures rassurantes pour ces mamans qui craignent pour la sécurité de leurs enfants sur le chemin de l’école, sans se rendre qu’ainsi elles deviennent elles-même la cause de cette insécurité.

Mais le pire, c’est que je ne peux pas leur donner complètement tort…

Vu sur le blog de Copenhagenize.

Alors, crâne d’oeuf, t’as mal à la tête?

Campagne port du casque Scholtz and Friends

L’agence Berlinoise Scholtz and Friends avait pondu l’année passée cette affiche accompagnée du texte Soyez prudents quand vous transportez des choses fragiles, histoire d’inciter les cycliste Allemands à porter leur casque. C’est très parlant et ça m’a rappelé que j’ai repéré de petites fissures sur mon propre casque qui vont m’obliger à le changer.

Cette image - que j’ai trouvée en parcourant le blog Safety is Sexy - m’a aussi fait réfléchir sur mon attitude vis-à-vis du casque que je porte automatiquement quand je suis à VTT mais que j’ai de la peine à utiliser en ville et surtout lorsque je voyage.

En mountainbike, le port du casque ça ne se discute pas. J’ai de nombreux exemples de cas où de sérieuses blessures à la tête (m’)ont été évitées grâce au casque. En BMX non plus, c’est juste dommage qu’ici les règles soient dictées par la prédominance de l’effet de mode. En route ça ne m’a jamais gêné, mais ce n’est de loin pas le cas de tout le monde et c’est bien dommage!

Par contre, pour ce qui est du cyclotourisme, j’ai de la peine quand je voyage à mettre un casque parce que je trouve pénible d’en porter un toute la journée - surtout quand il fait chaud - et parce j’ai envie de me sentir complètement libre, ce qui n’est plus vraiment le cas quand j’ai la tête prise dans une carapace.

Mais là où j’ai envie de changer mes habitudes, c’est lorsque je me déplace en ville. Il est clair qu’un casque ne me protègera pas si une voiture me roule dessus (quoique…) ou me fonce dedans. Mais il le fera en cas de chute contre un trottoir ou un mur.

Et les gens très sérieux qui tirent comme conclusion de ce genre d’étude qu’il serait plus dangereux de porter un casque que de ne pas en avoir (puisque cela aurait tendance à donner le sentiment aux automobilistes que le cycliste est moins vulnérable, ce qui de ce fait les inciterait à passer plus près de lui augmentant ainsi le risque d’accrochage) me font bien marrer et sont des idiots.

En l’occurrence ce n’est pas le port du casque qui est dangereux, c’est l’attitude des automobilistes envers les cycliste. Alors raison de plus pour se protéger.

Tu veux de l’aspirine?

Vélos contre 4×4, un combat à armes inégales

Vélo contre un 4x4

Je dois l’avouer, la photo n’est pas de moi. Même le vélo n’est pas le mien. Mais l’intention, elle, pourrait bien l’être. Ou du moins l’envie d’éradiquer de nos villes tous les 4×4 qui y circulent. Ceci sous prétexte, selon leurs utilisateurs (en général une mère de famille de 37 à 46 ans dont le mari gagne suffisament pour lui permettre de se pavaner dans un char d’assault), qu’ils sont plus sûrs. Plus sûr pour qui? Pas pour les cyclistes, c’est certain et pas non plus pour ceux qui les conduisent, selon des études récentes réalisées aux Etats-Unis.

Vous manquez d’arguments pour dissuader un membre de votre famille ou un ami qui envisage de s’acheter un de ces monstres urbains? Alors je vous invite à lire cet article sur les dangers que représentent les 4×4 pour leurs utilisateurs et celui-ci, très complet, qui traite lui aussi de l’aspect sécuritaire, de leur consommation en essence et du danger qu’ils représentent pour piétons et cyclistes.

Et puis en ce qui concerne l’aspect sécuritaire du 4×4, je dois avouer que j’ai beaucoup de peine à avaler l’immense égoïsme de ceux qui utilisent cet argument pour justifier leur choix, comme j’ai beaucoup de peine à accepter qu’ils se moquent complètement du fait que leurs véhicules consomment et polluent plus que les autres. Alors qu’il ne sert tellement souvent qu’à faire les courses ou emmener les enfants jusqu’à l’école…

Mais heureusement pour eux, en toute sécurité!

J’ai croisé un requin dans la forêt.

Il serait peut-être temps que j’apprenne à mettre des protections pour rouler moi…



Merci encore Julien pour ton aide (et tes photos ;-)).