Vous aimiez ce blog? Son successeur, le blog du Cyclocampeur, devrait vous plaire aussi.

Archives de la catégorie: Mobilité

Tous ces vélos qui dorment dans des garages

Posté le 12 mars 2008 - 6 commentaires

Un de mes projets m’amène en ce moment à me plonger dans les chiffres et les statistiques concernant la mobilité et la place qu’occupe le vélo dans le monde en termes d’utilisation et de production.

Personnellement je ne suis pas un fan de chiffres, pourtant j’ai à peine entamé ce travail que déjà je rencontre des choses intéressantes.

Des vélos qui dorment

Vous avez sûrement déjà lu qu’en Suisse un déplacement en voiture sur huit ne fait pas plus d’un kilomètre ou que seul le tiers des déplacements qui sont faits avec une auto font plus de 10 kilomètre.

Mais là où c’est édifiant, c’est d’apprendre que 50% (!) des ménages Suisses disent posséder au moins deux vélos dans leur garage. Des vélos qui dorment, parce qu’on leur préfère la voiture!

Ca laisse en sacré potentiel de transfert vers le vélo.

Un truc de pauvres? Au contraire!

Faire ses déplacements à vélo reste mal perçu par les personnes de revenu modeste qui préfèrent faire de gros sacrifices pour s’acheter une voiture plutôt que d’être pris pour des “pauvres à vélo”.

Ce qui fait que selon une récente étude anglaise le cinquième de la population la plus riche parcours annuellement en moyenne 2,5 fois plus de distance à vélo que le cinquième le plus pauvre.

Ces mêmes pauvres qui feraient pourtant de belles économies et auraient une bien meilleure vie s’ils se déplaçaient à vélo.

Plus de vélos fabriqués que de voitures

J’ai découvert aussi qu’à la fin des années 60 on fabriquait dans le monde presque autant de vélos que de voitures. En fait la production de vélos a fait un immense bon en avant dans les années 90 pour dépasser de 2,5 fois la production mondiale de voitures avec le développement des activités de loisir. Et cet écart subsiste actuellement.

C’est désespérant de se dire que la plupart de ces vélos ne sont utilisés que pour faire beau dans un garage plutôt que d’être utilisés quotidiennement!

Ce qui est réjouissant par contre c’est de voir évoluer le parc cycliste en temps réel et de se dire qu’à chaque incrément, il y a un espoir que ce soit un vélo qui ne finisse pas au fond d’un garage mais plutôt entre les mains d’une personne responsable et suffisamment intelligente pour faire le choix de se déplacer à vélo.

Sources:
Office fédéral de la statistique
Time Online
Bicycle Retailer and Industry News
Worldometers.info

Les itinéraires cyclables dans Google Maps

Posté le 3 mars 2008 - 3 commentaires

Google Maps A Velo

C’est encore un véloblog qui m’a mis sur la piste et cette fois c’est grâce à un billet récent sur Urban Velo que j’ai découvert GoogleMapsBikeThere, une excellente initiative imaginée par Peter Smith.

Son but? Inciter Google à ajouter à ses cartes Google Maps une option A vélo en plus des options En voiture et Transport en commun qui nous sont déjà proposées.

Pour cela, il a décidé de lancer une pétition que je vous invite à lire puis à signer afin de pousser Google et toute l’équipe de Google Maps à envisager l’intégration des itinéraires cyclables dans ses cartes.

Cette option prendrait en compte les voies cyclables existantes pour nous proposer, au choix, la route la plus directe ou - et c’est là tout l’intérêt de cette initiative - la plus sûre.

Google, qui s’engage de plus en plus dans des initiatives ‘vertes’ et qui offre des vélos à ses employés, ne peut pas laisser passer une telle opportunité de montrer son soutien aux modes de transport doux.

D’autant plus que certaines rumeurs laisseraient entendre que des personnes au sein de Google seraient déjà sur la piste… cyclable!

Mais comme ce n’est pour l’instant que des rumeurs et que rien n’a pu être vérifié, il est important que le plus grand nombre de personnes possible signe cette pétition pour montrer a Google que nous sommes nombreux à souhaiter l’intégration de l’option A vélo aux Google Maps.

Nouveau groupe régional PRO VELO

Posté le 24 octobre 2007 - aucun commentaire

Logo PRO VELO Montagnes Neuchateloises

PRO VELO Suisse est l’association faitière pour la défense des intérêts des cyclistes et la promotion du vélo comme moyen de transport et pour les loisirs en Suisse. Elle chapeaute un réseau d’associations régionales qui peuvent, dans certains cas, être divisés en sous-groupes de travail locaux afin de permettre un développement plus ciblé de leurs activités.

C’est le cas de PRO VELO Neuchâtel qui, bien qu’existant depuis plus de 15 ans dans ce canton, n’avait pu être, jusqu’à maintenant, que peu active dans la ville de La Chaux-de-Fonds et les Montagnes Neuchâteloises, son action étant principalement concentrée sur la ville de Neuchâtel et la région du Littoral, faute d’adhérents actifs dans le haut du canton.

Pour mieux comprendre le pourquoi de cette séparation en deux régions distinctes, il est bon de savoir que la ville de Neuchâtel se situe à 430 mètres d’altitude, au bord du lac de Neuchâtel alors que La Chaux-de-Fonds, elle, se situe à 1000 mètres, soit plus de 550 mètres au-dessus. La liaison entre les deux villes se faisant soit par le col de La Vue-des-Alpes, qui culmine à 1283 mètres, soit par un tunnel de plusieurs kilomètres, mais inaccessible aux vélos - d’où la nécessité qu’un groupe de travail local soit mis en place.

Pour cela, le groupe PRO VELO Montagnes Neuchateloises s’est créé le mardi 16 octobre dernier autour d’un comité de 6 personnes venant d’horizons divers qui vont s’attaquer au développement de l’utilisation du vélo au quotidien et à l’amélioration des conditions de pratique sur les routes de leur région, tout en bénéficiant de l’appui de l’association cantonale.

Vous pourrez trouver le communiqué de presse officiel de la fondation de ce groupe en cliquant ici et pour en savoir plus sur PRO VELO Suisse, vous pourrez visiter leur site par là.

PS: Si je vous en parle c’est que je me sens directement concerné par la formation de ce groupe puisque j’en assumerai la présidence. Belle tâche en perspective, n’est-ce pas?

Semaine de la mobilité 2007

Posté le 18 septembre 2007 - aucun commentaire

Bicycle Hotel Amsterdam

Semaine de la mobilité oblige, je suis ces jours en permanence en déplacement. A peine rentré d’un très beau week-end à Amsterdam, je serai demain entre Lausanne et Genève pour un cours de conduite à vélo, jeudi à Lausanne pour une soirée d’info à propos de la journée de samedi qui sera elle consacrée aux championnats suisses de coursiers. Et comme je bosse à La Chaux-de-Fonds et que cette semaine je passe mes nuits quelque part entre Vevey et Bulle, me voilà devenu ultra-mobile.

Amsterdam à vélo

C’est presque un pléonasme! La ville est connue pour ses innombrables vélos, ses beaux canaux et ses jolies maisons et je rêvais depuis longtemps d’aller m’y balader. C’est chose faite, j’ai parcouru ce week-end la ville en long et en large, sur mon beau vélo hollandais de location.

Je me suis laissé glisser le long des canaux sous les arbres jaunis par l’automne. J’ai goûté aux jolies terrasses et profité de la douceur du soleil de septembre, j’ai visité les parcs, les nouveaux quartiers du port et apprécié l’élégance de ses nouvelles constructions, arpenté le quartier rouge et humé les effluves d’herbes douces, goûté à l’authenticité des cafés bruns et mangé des petits sandwiches dans les cafés blancs, admiré les centaines de petites maisons verticales serrées les unes contre les autres qui bordent chaque canal et chaque rue de la cité.

C’est une ville magnifique et effectivement, la découvrir à vélo est idéal. On passe rapidement d’un quartier à l’autre, on peut facilement s’enfiler dans des petits coins loin des foules et les aménagements cyclables tellement nombreux rendent les déplacements à vélo hyper-plaisants. A conseiller vivement pour un petit week-end tranquillle dans une ville à l’atmosphère douce et paisible.

Semaine de la mobilité

Profitez ces jours de la semaine de la mobilité pour (re)découvrir des modes de déplacement autres que la voiture et participer aux actions mises en place près de chez vous. De nombreuses activités sont disponibles dans toute l’Europe, vous trouverez le lien vers chacun des pays participants sur le site Européen de cette semaine de la mobilité.

Du côté Suisse on est tellement mobile qu’aujourd’hui en tout cas le site officiel de la semaine de la mobilité s’est fait la malle. Dommage! Il faudra repasser pour obtenir des infos. C’est bon, le site est à nouveau atteignable. Vous y trouverez le programme de la semaine et des activités disponibles.

Pierrequiroule attrape une mousse

Posté le 12 septembre 2007 - 2 commentaires

London made for cycling

Si je vous parle d’une ville où il pleut (très) souvent, à très forte densité de circulation et donc de pollution, choisiriez-vous de vous y déplacer à vélo? Pas sûr. C’est pourtant le choix que font de plus en plus de Londoniens. A croire qu’une forte taxe pour circuler en voiture dans le centre-ville et quelques attentats dans le métro ont un certain impact qui favorise l’usage du vélo.

Ajoutons à cela une certaine conscience écologique et c’est non seulement les habitants de Londres qui se déplacent à vélo pour aller travailler mais l’Angleterre toute entière qui redécouvre le plaisir des voyages à vélo dont le nombre a fait un bond de 30% entre 2005 et 2006. Et les chiffres pour 2007 s’annoncent encore plus élevés. Bien vu!

Quand donc se mettront-ils à organiser des courses de vélo avec passages dans des pubs? Peut-être dans pas longtemps. En tous cas les américains eux s’y sont déjà mis avec le Tour de Brew dont le parcours de sa dernière édition comportait un passage obligé entre les tables et le bar d’un pub-brasserie. Pas sûr que les serveurs apprécient mais par contre je trouve cette façon d’allier sport et certains plaisirs de l’après-sport très originale. Allez hop! j’attrape une petite mousse en passant que je descend vite fait! Ah bin mince! maintenant j’ai les jambes qui flanchent!

Tiens au fait, vous, vous les préférez blondes ou brunes? L’auteur de ce blog a choisi, lui, d’utiliser le charme pour, dit-il, promouvoir l’utilisation du vélo en démontrant que n’importe qui peut se déplacer à vélo et que ni le climat ni la hauteur des talons ne sont des entraves à sa pratique. Finalement c’est pas très important que vous préfériez les blondes ou les brunes, du moment que ça vous incite à faire du vélo. Pas sûr que ça marche mais je suis certain que c’est très apprécié des lecteurs.

Ces mêmes lecteurs qui apprécieront certainement aussi le choix fait par Knog pour promouvoir ses accessoires. Imagerie sexy on-est-beaux-on-aime-le-velo pour vendre des lampes et des sacs, dites-moi si ça vous plaît, j’apprécie personnellement la musique en fond et les petites loupiottes en forme de grenouille.

Et pour sortir complètement du sujet, une maman responsable et concernée a décidé de partir en guerre contre ceux, trop nombreux, qui continuent à s’en foutre. Voilà ce qu’elle dit:

On vit dans le même monde, dans la même ville, dans les mêmes rues et sur le même bitume.
Il y en a qui vivent dans le respect de chacun, d’autres qui font des concessions.
Y en a qui s’en foutent.
Moi, comme beaucoup, je suis piéton, je suis vélo, je suis parisienne, j’ai des poumons - et mes enfants aussi, mais en plus petits - et ça me gonfle. J’ai envie de dire tout ce qui m’empêche de vivre la ville comme j’en ai envie et surtout, comme j’en ai le droit. De leur dire que, en fait, ben non, ils sont pas tout seuls.

Son action? Des autocollants à imprimer et à coller partout mais surtout sur les carrosseries des bagnoles de ceux qui continuent à s’en foutre et qui se moquent des conséquences de leur attitude.

Bonne fin de semaine. Je passe le week-end à vélo dans les rues d’Amsterdam, je vous en ramènerai quelques photos.

Genève roule écrasé par le PDC et JCDecaux?

Posté le 27 août 2007 - aucun commentaire

J’ai déjà de la peine à avaler la récupération que certains partis politiques font de la cause environnementale et des thèmes liés à la mobilité douce. Je me pose aussi beaucoup de questions quand aux conséquences futures de la mise à disposition massive de vélos en échange du contrôle de l’espace publicitaire comme cela se fait dans un nombre croissant de villes Européennes.

Mais quand en plus, je découvre que certains partis sont capables d’envisager se vendre à l’empire Decaux sans se soucier le moins du monde des structures déjà en place alors que celles-ci, grâce à leur expérience, pourraient avec les moyens mis en jeu adapter et développer leur offre tout en conservant la forte valeur sociale et humaine qui les distingue du système ClearChannel, je me dis que certains politiciens cupides font preuve d’un réel mépris. Et que bien qu’ils cherchent à jouer aux défenseurs de l’environnement, ils sont loin d’avoir compris ce que développement durable veut dire.

Et le pire, c’est que ça ne m’étonne même pas.

Merci Daniel pour ton mail.

On est des cancres! Mais ça peut changer…

Posté le 8 août 2007 - aucun commentaire

Depuis combien de temps est-ce que je rêve de voir de près ces pays du vélo que sont le Danemark et la Hollande? Bien trop longtemps je crois. Heureusement le rêve va bientôt se réaliser et Amsterdam devrait prochainement nous accueillir l’espace d’un long week-end pour quelques belles balades à vélo dans les rues de sa capitale. Je me réjouis!

D’ici là, pour se faire envie et surtout se rendre compte une fois de plus à quel point nous sommes en retard question mobilité à vélo, je vous invite à un petit voyage dans les rues de Copenhague, dont l’ampleur et l’importance du trafic cycliste m’impressionnera toujours…

Rien à voir avec la Suisse et surtout les villes Romandes (celles où l’on parle français) dont les habitants sont décidément de sacrés cancres. Par contre il faut reconnaître que du côté Alémanique les choses sont différentes et que sans eux nous serions tous assis au fond de la classe, avec un bonnet d’âne vissé sur le crâne.

Marché Hollandais du vélo en plein boom!

Posté le 8 août 2007 - 2 commentaires

Info réjouissante trouvée sur le site Vélotaf, qu’au passage je profite de vous recommander si vous aussi vous vous rendez au boulot à vélo.

L’industrie du cycle des Pays Bas aurait pris le plein avantage du printemps d’un nouveau climat très doux, ainsi que du regain d’intérêt de la population pour les déplacements à vélo.

Ainsi, Royal Dutch Gazelle aurait vendu 12% de vélos de plus que 2005 en 2006, avec un chiffre d’affaire en hausse de 16% et des bénéfices de quasiment +20%. Le premier semestre 2007 serait sur la même lignée de progression.

Par ailleurs, d’après Accell Group (Batavus, Koga, Sparta,…), la première moitié de l’année 2007 serait très profitable, notamment parce que le groupe avait eu la présence d’esprit de garder un niveau de stock assez élevé, qui a permis de répondre à la demande actuelle en hausse. Ainsi le bénéfice net du groupe serait en augmentation de 52% sur le premier semestre 2007 comparé à celui de 2006. Le chiffre d’affaire serait quant à lui en progression de 14% sur la même période avec 275M€. Les ventes de vélos à assistance électriques seraient particulièrement bonnes.

En 2006, la production de vélos pour la Hollande aurait augmenté de 8% avec 967.000 unités pour une valeur totale de 453M€ (+9% par rapport à 2005). Le marché de l’export serait lui aussi à la hausse de 8%, ainsi que l’importation de vélos d’autres pays de la CEE en hausse de +45% (2/3 des vélos provenant de l’Allemagne).

Je ne sais pas quels sont les chiffres pour le marché Suisse, mais j’espère bien que la tendance soit la même.

Source: Vous pourrez trouver l’original de cet article sur le site de Vélotaf en suivant ce lien.

Pourquoi tant de vélos aux Pays-Bas?

Posté le 5 juillet 2007 - aucun commentaire

Cyclistes hollandais

Arnaud Rousseaux est Français, le vélo l’intéresse et surtout il est amoureux d’une Néerlandaise, ce qui l’a amené à s’installer aux Pays-Bas et, par la force des choses, à s’intéresser à l’engouement des Hollandais pour le vélo.

Car là-bas, le vélo est partout et, forcément, ça a un impact sur leur quotidien et leur mode de vie. C’est pour illustrer cet impact et exposer la place occupée par le vélo dans leur culture qu’Arnaud Rousseaux a décidé d’aller à la rencontre de ces pédaleurs à plat, armé de son appareil de photo et de sa curiosité de chercheur.

Cette démarche (ou devrais-je dire déroule?) lui a permis de ramener suffisamment de matériel - entretiens, observations et photographies - pour en faire un livre dont la conclusion s’attarde sur les enseignements issus de cette observation afin d’émettre quelques principes relatifs au développement de la mobilité à vélo en France, ou ailleurs.

Ce livre, dont le titre est “Fiets - La place du vélo dans la culture néerlandaise“, comporte 143 pages d’analyse documentée par 159 photos originales et il constitue un outil intéressant pour quiconque s’intéresse de près ou de loin à la mobilité à vélo.

Pour en voir un aperçu et vous faire envie c’est par ici et si vous souhaitez l’acheter c’est par là.

Remarques

  1. Je sais que ça ressemble à de la pub mais détrompez-vous, il ne s’agit là que d’un coup de main à quelqu’un dont la démarche m’a plu et que j’ai eu envie de soutenir.
  2. Le montage ci-dessus a été réalisé grâce aux photos d’Eric, américain lui aussi exilé aux Pays-Bas et pareillement interpellé par le nombre de vélos qu’on peut voir là-bas.

400 euros par voiture envoyée à la casse

Posté le 21 septembre 2006 - 1 commentaire

Voilà le genre d’info que j’aime et qui devrait servir de modèle pour inciter les automobilistes à troquer leurs habitudes contre une mobilité plus douce et respectueuse de l’environnement.
Je me demande toutefois combien de nos amis belges vont accepter de faire démolir leur voiture en échange de 400 euros pour l’achat d’un vélo ;-)

Bruxelles encourage à abandonner sa voiture

Comme la Flandre et la Wallonie, la Région-capitale offrira à partir du 1er octobre prochain à tout qui renonce à sa voiture en remettant sa plaque d’immatriculation un bon à valoir en matière de mobilité douce. Variante bruxelloise : celle-ci prendra la forme soit d’un abonnement pour les transports en commun et un abonnement Cambio Start (voiture partagée) d’un an, soit un abonnement Cambio Start d’un an et une prime vélo d’une valeur de 400 euros maximum.

Donnant le signal de départ d’une vaste campagne d’information via notamment la distribution de quelque 500.000 brochures explicatives, les ministres bruxellois du Transport et Pascal Smet et de l’Environnement Evelyne Huytebroeck ont affirmé ce matin que l’objectif était de convaincre quelque 2.500 personnes de renoncer à leur véhicule.

La contrepartie, selon ces modalités ou deux autres, sera renouvelée pour une année complémentaire, si en plus de la radiation de la plaque, l’automobiliste fait procéder à la destruction dans un centre agréé de sa voiture immatriculée avant 1997. Les informations peuvent être obtenues sur le site www.primebruxellair.be ou par téléphone (070/210.015).

Source: RTL infos

Bon sang, j’arrive pas à me souvenir où j’ai garé mon vélo…

Posté le 31 octobre 2005 - aucun commentaire

Vélos: il manque 100 000 places de parc, surtout en Suisse romande

BERNE - Il manque plus de 100 000 places de parc sécurisées pour que le vélo devienne un moyen de transport à part entière en Suisse selon des experts. Actuellement, les Helvètes accomplissent 6 % de leurs trajets à bicyclette. La Suisse romande est à la traîne.
Cette proportion pourrait beaucoup augmenter si des parcs cyclistes de qualité étaient aménagés dans les centres névralgiques et les relais des transports publics, à proximité des écoles, des lieux de travail ou d’achat, a indiqué mardi à Berne Christoph Merkli, porte-parole de l’association faîtière Pro Velo qui regroupe 20 000 membres.
Le potentiel d’amélioration est encore plus marqué en Suisse romande, a assuré le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD), membre fondateur de Cyclic Lausanne qui a recruté 700 membres en quatre ans. Il n’est que de voir le chaos qui règne autour des gares de Lausanne ou de Genève.
A cause du manque d’infrastructure, la petite reine est perçue comme une nuisance dans le mobilier urbain. Pour assurer son développement comme moyen de transport de masse, particulièrement performant en combinaison avec les transports publics, il faut empoigner les problèmes de stationnement, a déclaré M. Nordmann.
La Confédération voit dans le trafic lent le troisième pilier du transport des personnes, a expliqué pour sa part Rudolf Dieterlé, directeur de l’Office fédéral des routes (OFROU). L’Etat fédéral veut inciter les collectivités locales à tenir compte du vélo dans leur planification et leurs concepts d’aménagement.
© ATS

Source: EDICOM

Location gratuite de vélos à Neuchâtel

Posté le 31 mai 2005 - aucun commentaire

Dans le but de promouvoir l’usage du vélo dans l’espace urbain, la ville de Neuchâtel lance une action de location gratuite de vélos.

Le système est simple, contre une carte d’identité et une caution de 20.- Frs, vous enfourchez votre vélo et pouvez pédaler dans toute la ville jusqu’à 21h30. Sympa, non?

Plus d’infos sur www.neuchatelroule.ch.